2018/06/13 16:12 KST

Article View Option

Séoul n’écarte pas la possibilité de suspendre les exercices militaires conjoints

SEOUL, 13 juin (Yonhap) -- Alors que le président américain Donald Trump a parlé hier de mettre fin aux «jeux de guerre provocants et chers», Cheong Wa Dae, la présidence sud-coréenne, a laissé entendre ce mercredi que les exercices militaires sud-coréano-américaines pourraient être suspendus durant les négociations sur la dénucléarisation de la Corée du Nord.

«Pour le moment, il est encore nécessaire de connaître la signification et l’intention exactes des déclarations du président Trump. Cependant, aussi longtemps que des discussions sérieuses auront lieu entre la Corée du Nord et les Etats-Unis sur la dénucléarisation de la péninsule coréenne et l’établissement de la paix, nous pensons avoir besoin d’envisager divers moyens pour faire avancer encore plus ce dialogue», a dit à des journalistes Kim Eui-kyeom, le porte-parole de la Maison-Bleue.

Après son sommet historique avec le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un mardi à Singapour, le président américain a dit qu’il arrêterait les «jeux de guerre» avec la Corée du Sud «tant que nous (Corée du Nord et Etats-Unis) négocierons de bonne foi».

Un officiel de Cheong Wa Dae, qui a requis l’anonymat, a souligné que la signification de «jeux de guerre» n’était pas très claire. Pour Séoul et Washington, les manœuvres militaires conjointes sont de nature défensive.

Le président Moon Jae-in dirigera ce jeudi à 16h une réunion du Conseil de sécurité nationale (NSC) pour parler de ce sujet, a ajouté le porte-parole. «La réunion de demain sera destinée à évaluer les résultats du sommet Corée du Nord-Etats-Unis qui a eu lieu hier à Singapour et à discuter des mesures de suivi pour appliquer l’accord conclu à ce sommet.»

Kim Eui-kyeom, porte-parole de la Maison-Bleue

xb@yna.co.kr

(FIN)