2018/05/24 14:15 KST

Article View Option

Perquisition au siège de Samsung Electronics, accusé d’avoir saboté un syndicat

SEOUL, 24 mai (Yonhap) -- Les procureurs ont perquisitionné aujourd’hui le siège de Samsung Electronics Co. dans le cadre d'une enquête de plus en plus large sur le prétendu sabotage d'un syndicat par la société.

Les enquêteurs du Parquet central du district de Séoul ont passé au peigne fin la division managériale située dans le bâtiment à Suwon, au sud de Séoul, pour confisquer des documents et des fichiers informatiques, a précisé le bureau.

Les procureurs ont enquêté sur des allégations selon lesquelles l'entreprise a mis sur pied un système visant à entraver la création d'un syndicat et ses activités au sein de son service après-vente, Samsung Electronics Service.

L'enquête a gagné en ampleur pour déterminer si la direction de l'entreprise était impliquée dans le sabotage, y compris la «tour de contrôle» aujourd’hui dissoute du groupe Samsung.

Un haut responsable de la filiale de Samsung a été arrêté mardi matin pour violation des lois du travail. Il est soupçonné d’avoir procédé à une inspection en interne sur des employés qui se livraient à des activités syndicales et même d’avoir fourni de l'argent et des objets de valeur à des travailleurs pour les inciter à rompre leurs liens avec le syndicat.

lp@yna.co.kr

(FIN)