2018/05/16 14:17 KST

Article View Option

(LEAD) Séoul regrette le report unilatéral de la réunion intercoréenne par le Nord

Le porte-parole du ministère de l'Unification Baik Tae-hyun (Photo d'archives Yonhap)
Le porte-parole du ministère de l'Unification Baik Tae-hyun (Photo d'archives Yonhap)

SEOUL, 16 mai (Yonhap) -- Le gouvernement a exprimé ce mercredi ses regrets suite au report indéfini annoncé unilatéralement par la Corée du Nord de la réunion intercoréenne de haut niveau qui était prévue aujourd’hui à Panmunjom, tout en appelant Pyongyang à revenir au dialogue le plus tôt possible.

Plus tôt dans la journée, l’Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA) a déclaré que son pays annulait la réunion de haut niveau avec le Sud, citant pour cause les exercices militaires que les forces aériennes sud-coréennes et américaines sont en train d’effectuer. Elle a également menacé de refuser le sommet avec les Etats-Unis prévu le 12 juin prochain.

«Il est regrettable que la décision unilatérale du Nord de reporter la réunion intercoréenne de haut niveau, en citant les exercices aériens annuels Corée du Sud-Etats-Unis, ne soit pas conforme à l’esprit et à l’objectif de la "déclaration de Panmunjom" adoptée par les dirigeants des deux pays», a déclaré le ministère de l'Unification dans un communiqué publié au nom de son porte-parole, Baik Tae-hyun.

«Le gouvernement reste fermement engagé à mettre en œuvre fidèlement la déclaration de Panmunjom et exhorte le Nord à venir à la réunion le plus tôt possible pour la paix et la prospérité sur la péninsule coréenne», a-t-il ajouté, en faisant référence aux accords conclus lors du sommet intercoréen du 27 avril.

A l’issue du sommet historique qui s’est déroulé au village de la trêve de Panmunjom, le président Moon Jae-in et le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un ont déclaré l’objectif de dénucléarisation «complète» et sont convenus d’arrêter les hostilités et d’accroître la coopération intercoréenne.

Les deux dirigeants se sont mis également d’accord pour organiser des réunions de familles séparées par la guerre de Corée (1950-1953) autour du jour de la Libération, le 15 août. Hier, les deux Corées avaient annoncé la liste de leur délégation pour la réunion qui était prévue aujourd’hui, incluant des officiels en charge du transport, des chemins de fer, des forêts et des affaires culturelles.

Le ministère de l’Unification a souligné la nécessité de poursuivre le dialogue pour traiter les questions soulevées par le Nord.

Il a ajouté qu’il élaborerait des «mesures nécessaires» à travers des consultations étroites avec les agences gouvernementales concernées pour faire avancer les relations entre les deux Corées et instaurer une paix permanente sur la péninsule coréenne en mettant en œuvre les accords du sommet.

Le porte-parole du ministère a déclaré au cours d’un point de presse que le gouvernement transmettrait sa position à la Corée du Nord aujourd'hui.

lsr@yna.co.kr

(FIN)