2018/05/16 11:08 KST

Article View Option

La Corée du Sud à la recherche de la «vraie» raison au report du dialogue intercoréen

SEOUL, 16 mai (Yonhap) -- La Corée du Sud cherche à présent à identifier la véritable intention de la Corée du Nord qui vient de décider unilatéralement de retarder le dialogue intercoréen prévu aujourd’hui, a déclaré un responsable de Cheong Wa Dae, le bureau présidentiel.

«Ce développement a eu lieu avant l'aube et le bureau de la sécurité nationale a dû consulter les ministères de l'Unification, des Affaires étrangères et de la Défense par téléphone», a indiqué l’officiel.

«Ils travaillent pour trouver la signification exacte du message envoyé par le Nord», a-t-il ajouté.

Ces remarques sont intervenues quelques heures après que le Nord a déclaré dans un message qu'il repoussait indéfiniment le dialogue de haut niveau qui devait avoir lieu au village transfrontalier de Panmunjom.

Pyongyang a cité l'exercice militaire sud-coréano-américain qui se déroule actuellement en Corée du Sud.

«Les autorités sud-coréennes et les Etats-Unis sont en train de mener leur plus grande manœuvre aérienne conjointe nommée "Max Thunder 2018" à travers la Corée du Sud depuis le 11 mai dans le but d'effectuer des frappes aériennes préemptives en RPDC et de contrôler l’espace aérien», a accusé l’Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA) dans un rapport. La RPDC est le nom officiel du Nord, la République populaire démocratique de Corée.

«Si les autorités américaines et sud-coréennes considèrent la phase d'amélioration des relations intercoréennes et le dialogue entre la RPDC et les Etats-Unis comme le fruit des efforts et des mesures proactifs de la RPDC disponible à tout moment, elles se tromperont malheureusement», a ajouté la KCNA.

Le responsable de Cheong Wa Dae a déclaré que le ministère de l'Unification, qui s'occupe habituellement des questions intercoréennes, annoncera la première réaction de Séoul face au report initié par le Nord, ajoutant que le gouvernement essaye toujours de connaître ses vraies intentions.

L’ajournement du dialogue intercoréen fait suite au sommet historique du 27 avril qui a réuni le président sud-coréen Moon Jae-in et le leader nord-coréen Kim Jong-un, au cours duquel les deux hommes sont convenus de mettre un terme aux actes hostiles entre les deux pays, tout en affirmant leur engagement à achever la dénucléarisation de la péninsule coréenne.

Cependant, ce report intervient aussi en amont de la rencontre très attendue entre Kim et le président des Etats-Unis Donald Trump, qui, selon beaucoup d’observateurs, définira les conditions du processus de dénucléarisation du Nord. Le sommet Kim-Trump est prévu à Singapour le 12 juin.

lp@yna.co.kr

(FIN)