2018/05/16 10:19 KST

Article View Option

Le ministre de l'Unification veut continuer malgré le «report indéfini» de la réunion intercoréenne

Le ministre de l'Unification Cho Myoung-gyon répond à des questions de journalistes le mercredi 16 mai 2018 lors de son arrivée à son bureau. La Corée du Nord a annulé dans la nuit la réunion intercoréenne de haut niveau qui devait avoir lieu ce jour-ci.
Le ministre de l'Unification Cho Myoung-gyon répond à des questions de journalistes le mercredi 16 mai 2018 lors de son arrivée à son bureau. La Corée du Nord a annulé dans la nuit la réunion intercoréenne de haut niveau qui devait avoir lieu ce jour-ci.

SEOUL, 16 mai (Yonhap) -- Le ministre de l’Unification Cho Myoung-gyon a fait part ce mercredi de sa volonté de poursuivre les efforts destinés à réaliser la dénucléarisation et à établir la paix sur la péninsule coréenne malgré l’annulation subite par la Corée du Nord de la réunion intercoréenne de haut niveau qui devait se tenir aujourd’hui.

La Corée du Nord a envoyé vers 0h30 un message au nom de Ri Son-kwon, le président du Comité pour la réunification pacifique du pays, annonçant le «report indéfini» de la rencontre prévue à Panmunjom à cause d’exercices aériens annuels Corée du Sud-Etats-Unis. Cho devait mener la délégation sud-coréenne à cette réunion qui était destinée à discuter des mesures de suivi du sommet intercoréen du 27 avril.

A la question de savoir si cette annulation compromettra fondamentalement la mise en œuvre de la déclaration de Panmunjom adoptée à l'issue du sommet entre le président Moon Jae-in et le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un, le ministre a déclaré ne pas penser de cette façon. «Nous ne sommes qu’à l'étape initiale et je pense qu’il peut y avoir diverses situations dans la voie vers la dénucléarisation et la paix», a-t-il ajouté.

«L’important est de ne pas s’arrêter et de continuer à aller de l'avant. Je crois qu’il n’y a pas de changement dans cette position, non seulement chez nous mais aussi au Nord», a-t-il souligné.

Cho a également fait savoir que le gouvernement enverrait au Nord un message par fax pour faire part de sa position même si le contenu du message est encore à l'étude.

Interrogé pour savoir s'il exprimera ou non des regrets sur la décision unilatérale du Nord, le ministre a refusé de donner une réponse directe. Il a seulement répété que les détails du message étaient à l'étude.

«Nous n’avons saisi rien d'autre que le message envoyé par le Nord et les éléments fournis par la KCNA (Agence centrale de presse nord-coréenne)», a-t-il noté. «Les choses doivent être examinées de manière globale.»

lsr@yna.co.kr

(FIN)