2018/05/15 15:02 KST

Article View Option

La Cour suprême confirme la peine de 3 ans de prison contre Choi Soon-sil

Choi Soon-sil, amie proche de l'ancienne présidente Park Geun-hye, arrive à la Cour centrale du district de Séoul le vendredi 23 juin 2017, pour entendre le verdict du procès sur les accusations selon lesquelles elle a obtenu des faveurs spéciales pour l'entrée de sa fille à l'université féminine Ewha. Le tribunal l'a condamnée à trois ans de prison ferme.
Choi Soon-sil condamnée à 3 ans de prison

Choi Soon-sil, amie proche de l'ancienne présidente Park Geun-hye, arrive à la Cour centrale du district de Séoul le vendredi 23 juin 2017, pour entendre le verdict du procès sur les accusations selon lesquelles elle a obtenu des faveurs spéciales pour l'entrée de sa fille à l'université féminine Ewha. Le tribunal l'a condamnée à trois ans de prison ferme.

SEOUL, 15 mai (Yonhap) -- La Cour suprême a confirmé ce mardi la peine de trois ans de prison contre Choi Soon-sil, amie de l’ancienne présidente Park Geun-hye, pour avoir sollicité des faveurs scolaires pour sa fille, constituant le premier verdict définitif d’une série de procès liés au retentissant scandale qui a conduit à la destitution de Park.

La plus haute juridiction du pays a maintenu la décision de la cour d’appel contre Choi, qui l’a jugée coupable d’avoir agi en complicité avec des responsables de l’université féminine Ewha pour faire bénéficier à sa fille âgée de 22 ans Chung Yoo-ra un traitement de faveur pour son entrée à l'université et son évaluation académique.

Choi et plusieurs responsables de l’université dont la présidente de cet établissement à l’époque, Choi Kyung-hee, ont été inculpés en 2016 d’entrave à la gestion des affaires scolaires. La confidente de Park a été accusée d’avoir demandé à des professeurs de donner à Chung des notes pour des devoirs qu’elle n’a jamais rendus et des examens qu’elle n’a jamais passés, usant de ses liens avec l’ex-présidente.

En juin de l’année dernière, le tribunal de première instance avait rendu ce verdict qui a été par la suite maintenu par la cour d’appel en novembre dernier. Cette dernière avait estimé que Choi a «méprisé la loi et les procédures légales, dérogé aux principes et règles et trahi la confiance et la croyance en l’équité et la justice».

La Cour suprême a également maintenu les condamnations à deux ans de prison contre l’ancienne présidente de l’université et une autre professeur, Kim Young-sook, pour leur implication dans ce crime.

Choi, qui est détenue dans le cadre du scandale de corruption, restera au centre de détention au lieu d'être transférée vers une prison jusqu'à ce que les verdicts des autres procès en appel soient prononcés. Choi a été aussi condamnée à 20 ans de prison en février dernier pour corruption.

lsr@yna.co.kr

(FIN)