2018/02/13 16:41 KST

Article View Option

(LEAD) Choi Soon-sil condamnée à 20 ans de prison dans le cadre du scandale de trafic d'influence

Choi Soon-sil

SEOUL, 13 fév. (Yonhap) -- La Cour centrale du district de Séoul a condamné ce mardi Choi Soon-sil, amie de longue date de l’ancienne présidente Park Geun-hye, à 20 ans de prison pour corruption dans le cadre du retentissant scandale de trafic d’influence qui a conduit à la destitution de Park en mars de l’année dernière.

Le tribunal a rendu son verdict pour Choi, accusée de corruption, abus de pouvoir et coercition. Il lui a également ordonné de payer une amende de 18 milliards de wons (16,6 millions de dollars).

Choi, âgée de 62 ans, a été inculpée de 18 chefs d'accusation en novembre 2016 et placée en détention provisoire. Elle est notamment accusée d’avoir profité de sa relation avec l’ancienne présidente et d’avoir fait pression sur 50 groupes industriels pour qu’ils versent un total de 77,4 milliards de wons (71 millions de dollars) à deux fondations à but non lucratif sous son contrôle.

Elle se serait également immiscée dans les affaires de l’Etat et aurait eu accès à des documents gouvernementaux classés bien qu’elle n’occupât aucune fonction officielle au sein du gouvernement.

Le procureur spécial Park Young-soo et son équipe avaient requis 25 ans de prison ferme à l’encontre de Choi, une amende de 118,2 milliards de wons et une confiscation de 7,7 milliards de wons. Choi avait nié les accusations.

La cour a également condamné le patron du groupe Lotte, Shin Dong-bin, à deux ans et demi de prison pour avoir versé 7 milliards de wons sous forme de dons aux fondations de Choi en échange de faveurs, notamment pour des magasins hors taxes.

An Chong-bum, ancien conseiller de Park en charge de la coordination des politiques, a été lui condamné à six ans de prison ferme et à une amende de 100 millions de wons pour avoir accepté des dessous-de-table et été impliqué dans l'affaire de trafic d'influence.

Le scandale autour de Choi et Park a entraîné plusieurs semaines de manifestations pour la destitution de Park. Le mandat de Park s’est terminé un an plus tôt que prévu suite à la décision de la Cour constitutionnelle le 10 mars 2017 de la limoger. La présidente déchue était accusée d’avoir été complice dans l’affaire Choi. Park devra attendre le mois prochain pour l’annonce de son verdict.

De gauche à droite : Choi Soon-sil, An Chong-bum et Shin Dong-bin
De gauche à droite : Choi Soon-sil, An Chong-bum et Shin Dong-bin

lsr@yna.co.kr

(FIN)