2018/02/09 09:50 KST

Article View Option

Le vice-président américain Pence va se rendre au mémorial du Cheonan

Le président Moon Jae-in s'entretient avec le vice-président américain Mike Pence le jeudi 8 février 2018 à Cheong Wa Dae.
Moon et Pence

Le président Moon Jae-in s'entretient avec le vice-président américain Mike Pence le jeudi 8 février 2018 à Cheong Wa Dae.

SEOUL, 09 fév. (Yonhap) -- Le vice-président américain Mike Pence fera aujourd’hui un déplacement au mémorial rendant hommage aux victimes du navire de guerre sud-coréen qui a été torpillé par la Corée du Nord avant d'assister à la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques d'hiver de PyeongChang, selon un officiel de l'ambassade américaine à Séoul.

Pence est arrivé hier dans la capitale sud-coréenne à la tête d'une délégation américaine pour les Jeux olympiques d'hiver organisés par la Corée du Sud. Il a rencontré le président Moon Jae-in plus tard dans la journée.

Le représentant des Etats-Unis entamera son deuxième jour ici en se rendant au commandement de la 2e flotte de la marine à Pyeongtaek, à 70 kilomètres au sud de Séoul, où l'épave du navire de guerre Cheonan est exposée.

En mars 2010, une attaque du Nord a coulé la corvette près de la Ligne de limite Nord (NLL), une frontière maritime de facto au large de la côte ouest du pays, tuant 46 marins à son bord.

Il devrait être rejoint par un nombre indéterminé de transfuges nord-coréens.

Pour sa visite à Séoul, Pence est accompagné du père d'Otto Warmbier, l’étudiant américain qui a été détenu en Corée du Nord et qui est décédé peu de temps après avoir été renvoyé chez lui dans le coma l'année dernière.

Le vice-président se rendra à PyeongChang plus tard dans la journée pour assister à la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques d'hiver, des JO qui se poursuivront jusqu’au dimanche 25 février.

Le voyage de Pence a suscité des attentes prudentes au sujet d'un éventuel contact entre les Etats-Unis et la Corée du Nord en marge de l'événement sportif, alors que le Nord enverra une délégation de haut niveau incluant Kim Yong-nam, le chef d'Etat protocolaire, et Kim Yo-jong, la sœur du leader nord-coréen.

Cependant, le département d'Etat a déclaré mardi que les Etats-Unis n'avaient pas l'intention de rencontrer des responsables nord-coréens en marge des JO. Le Nord a indiqué plus tôt n’avoir «jamais quémandé de dialogue avec les Etats-Unis» et qu’il en serait de même à l'avenir.

lp@yna.co.kr

(FIN)