2018/01/12 18:13 KST

Article View Option

(LEAD) Les 4 nouveau-nés sont morts suite à un empoisonnement du sang, selon la police

SEOUL, 12 jan. (Yonhap) -- Les décès successifs de quatre nouveau-nés à l'unité de soins intensifs de l’hôpital de l’université féminine Ewha le mois dernier ont été causés par un empoisonnement du sang provenant d'une infection bactérienne, a annoncé aujourd’hui la police.

Des tests sanguins sur les nourrissons ont montré qu'ils étaient tous infectés par des Citrobacter freundii, pouvant provoquer des symptômes mortels chez les patients immunodéprimés, y compris les prématurés, a indiqué l’Agence de la police de Séoul (SMPA), citant le résultat final du Service national de médecine légale (NFS).

La police a déclaré qu'elle avait l’intention d’accuser cinq membres du personnel médical de l’hôpital en question, y compris le médecin en chef et l'infirmière qui étaient en charge, d'homicide involontaire pour avoir négligé leurs fonctions, entraînant la mort des bébés.

Le 16 décembre, quatre prématurés sont morts en l’espace de seulement deux heures alors qu'ils étaient pris en charge dans cet hôpital situé dans l'ouest de Séoul. Les premières autopsies ont soulevé la possibilité d’une infection par le même type de bactérie.

Le NFS a déclaré que les injections de suppléments nutritionnels sur les bébés étaient à l'origine contaminées ou ont été contaminées lors de la connexion à des tubes intraveineux.

«Il est rare que les décès dus à une infection bactérienne surviennent tous à peu près au même moment», a déclaré le NFS. «Basé sur le fait que tous les nourrissons ont montré un changement radical de leurs battements cardiaques et des ventres ballonnés, il est probable qu'ils aient été infectés à peu près au même moment, entraînant des évolutions similaires.»

Certaines sources à Séoul ont fait savoir que les suppléments, connus sous le nom de SMOFLIPID, ont été signalés par la Food and Drug Administration américaine (FDA) comme posant un risque à la santé des bébés prématurés.

Selon un document de la FDA, les autopsies menées sur les bébés ayant reçu les suppléments montrent une accumulation de graisse dans leurs veines et dans leurs poumons.

lp@yna.co.kr

mathieu@yna.co.kr

(FIN)