2018/01/03 09:59 KST

Article View Option

Sondage : plus de 60% de la population estiment que les travailleurs étrangers ne sont pas «membres» de la Corée

Travailleurs étrangers en Corée du Sud (Photo d'archives Yonhap)
Travailleurs étrangers en Corée du Sud (Photo d'archives Yonhap)

SEOUL, 03 jan. (Yonhap) -- Plus de 60% des Sud-Coréens ont répondu ne pas pouvoir accepter les travailleurs étrangers comme des «membres» de la Corée du Sud, a montré ce mercredi un sondage de la Fondation des Coréens de l’étranger (OKF).

Selon le sondage effectué du 31 juillet au 25 août 2017 auprès de 820 adultes sud-coréens résidant dans les sept principales villes du pays, 61,1% d'entre eux ont dit qu'il est difficile pour eux d'accepter les ouvriers étrangers en tant que membres de leur pays.

Le taux a augmenté de 3,6 points par rapport au même sondage effectué en 2013 (57,5%). Parmi les sondés, 38,9% ont répondu que les travailleurs étrangers sont aussi membres de la Corée du Sud, en baisse de 3,6 points par rapport à il y a quatre ans.

Concernant le mariage international, 34,3% des célibataires ont répondu avoir l'intention de se marier avec un étranger ou une étrangère, tandis que 65,7% ont dit ne pas souhaiter de mariage international. Les Nord-Américains, les Européens et les Japonais sont les personnes privilégiées pour le mariage international.

Les Sud-Coréens se sont montrés plus ouverts sur l’éventualité d’un mariage international impliquant un membre de leur famille. Seulement 22,4% ne souhaitent pas de mariage avec un étranger ou une étrangère dans leur famille, tandis que 65,7% ont répondu ne pas être opposés à un mariage international au sein de leur famille.

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)