2018/01/02 14:51 KST

Article View Option

Une réponse du Nord toujours attendue suite à l'offre de dialogue militaire

SEOUL, 02 jan. (Yonhap) -- Le ministère sud-coréen de la Défense a déclaré aujourd’hui que son offre de pourparlers militaires avec la Corée du Nord était toujours valide, alors que l’espoir prudent d’un réchauffement des relations intercoréennes après des années de tensions commence à germer.

Dans son message du Nouvel An, le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un a proposé un dialogue immédiat entre les deux Corées concernant sa volonté d'envoyer une délégation aux Jeux olympiques d'hiver de PyeongChang prévus le mois prochain. Cela représente un possible revirement de l'attitude de Pyongyang après une succession d’essais nucléaires et de lancements de missiles.

Six mois plus tôt, l'administration du président Moon Jae-in avait suggéré que les deux parties tiennent des pourparlers militaires ainsi que des négociations pour l'organisation de réunions de familles séparées par la guerre de Corée. Le régime de Kim Jong-un était cependant resté muet face à cette offre.

Interrogé sur cette question, le ministère de la Défense a déclaré qu'il attendait toujours une réponse du Nord.

Choi Hyun-soo, porte-parole du ministère sud-coréen de la Défense (Photo d'archives Yonhap)
Choi Hyun-soo, porte-parole du ministère sud-coréen de la Défense (Photo d'archives Yonhap)

«Nous avons proposé des pourparlers entre les autorités militaires (des deux côtés) en juillet et l'offre reste valable», a affirmé la porte-parole du ministère, Choi Hyun-soo, lors d'un point de presse.

Concernant la possibilité pour Séoul et Washington de reporter leurs exercices de défense conjoints Key Resolve et Foal Eagle cette année, Choi a déclaré qu'aucune décision n'avait encore été prise.

La branche d'olivier tendue par Kim a entraîné des réactions mitigées de la part des Sud-Coréens. Certains, pour la plupart progressistes, l'ont saluée comme un signe potentiel d'une nouvelle phase des relations intercoréennes, alors que beaucoup de conservateurs y voient une tactique typique de Pyongyang visant à creuser un fossé entre les deux alliés.

lp@yna.co.kr

(FIN)