2017/12/06 19:41 KST

Article View Option

(LEAD) Trois ans de prison contre l’ex-vice-ministre de la Culture pour trafic d’influence

SEOUL, 06 déc. (Yonhap) -- Kim Chong, l’ancien vice-ministre de la Culture, du Sport et du Tourisme de 2013 à 2016, a été condamné à trois ans de prison aujourd’hui pour son implication dans une affaire de trafic d'influence qui a conduit à la destitution de la présidente Park Geun-hye en mars dernier.

La Cour centrale du district de Séoul a jugé Kim couple d’abus de pouvoir et d’autres charges retenues contre lui. Il avait été inculpé en octobre et placé en détention préventive.

Cependant, le tribunal l'a disculpé des accusations selon lesquelles il aurait pris part à une extorsion de fonds visant le groupe Samsung, invoquant un manque de preuves.

Kim Chong, ancien vice-ministre de la Culture, du Sport et du Tourisme, est escorté à la salle d'audience le 6 décembre 2017 pour entendre sa condamnation dans le sillage du scandale de trafic d'influence qui a mené à l'éviction de la présidente Park Geun-hye en mars.
Kim Chong, ancien vice-ministre de la Culture, du Sport et du Tourisme, est escorté à la salle d'audience le 6 décembre 2017 pour entendre sa condamnation dans le sillage du scandale de trafic d'influence qui a mené à l'éviction de la présidente Park Geun-hye en mars.

Le Parquet a également condamné Chang Si-ho à deux ans et demi de prison pour des accusations similaires. Il s’agit d’une nièce de Choi Soon-sil, l'amie de longue date de l’ex-chef de l’Etat déchue et principale protagoniste de ce scandale.

Les procureurs avaient requis trois ans et demi ainsi qu’un an et demi de détention pour Kim et Chang, respectivement.

La Cour a déclaré qu'elle avait infligé une peine de prison supérieure à la demande de l'accusation pour Chang, même si elle avait activement coopéré à l'enquête, car elle avait davantage bénéficié de ces actes répréhensibles. Elle a immédiatement été placée en détention à la suite de la décision du tribunal.

Les prévenus sont accusés d'avoir collaboré avec Choi afin de forcer de grands conglomérats, y compris Samsung, et une société affiliée au ministère de la Culture, à faire un don combiné de 1,8 milliard de wons (1,6 million de dollars) à une fondation sportive pour la jeunesse contrôlée par Choi.

Kim est condamné pour avoir secrètement révélé des documents gouvernementaux à Choi afin de l'aider à remporter des contrats d’affaires. Chang a été également jugée coupable d’avoir siphonné une partie des dons et du financement de l'Etat fournis à la fondation à but non lucratif.

Les procès de Park Geun-hye et de Choi Soon-sil se déroulent séparément.

Chang Si-ho entre au tribunal central du district de Séoul le 6 décembre 2017 pour assister au verdict de la justice dans le cadre du scandale de corruption qui a provoqué la destitution de la chef de l'Etat Park Geun-hye en mars.
Chang Si-ho entre au tribunal central du district de Séoul le 6 décembre 2017 pour assister au verdict de la justice dans le cadre du scandale de corruption qui a provoqué la destitution de la chef de l'Etat Park Geun-hye en mars.

lp@yna.co.kr

(FIN)