2017/12/06 16:13 KST

Article View Option

(LEAD) Des B-1B et F-22 effectuent des exercices d'attaque dans le ciel de la péninsule coréenne

Escorté d’avions de chasse de l’armée de l’air sud-coréenne, le B-1B survole la Corée du Sud le 6 décembre 2017.
Escorté d’avions de chasse de l’armée de l’air sud-coréenne, le B-1B survole la Corée du Sud le 6 décembre 2017.

SEOUL, 06 déc. (Yonhap) -- Un bombardier stratégique B-1B Lancer et des avions de chasse furtifs F-22 Raptor des Etats-Unis ont effectué ce mercredi des exercices de simulation de bombardement en Corée du Sud dans le cadre d’une démonstration de la capacité et de la détermination des alliés à lancer des répliques contre les provocations nord-coréennes, ont fait savoir ce mercredi les autorités militaires sud-coréennes.

Plusieurs avions furtifs F-35 et chasseurs F-16 des Etats-Unis et des F-15K et KF-16 de la Corée du Sud ont participé aux exercices sur le centre d’entraînement Pilsung, situé dans la province du Gangwon, selon le Comité des chefs d’état-major interarmées (JCS). Cette manœuvre entre dans le cadre des exercices aériens conjoints Corée du Sud-Etats-Unis «Vigilant ACE».

Ces exercices annuels qui ont débuté lundi pour se dérouler pendant cinq jours mobilisent plus de 230 aéronefs des deux alliés dont 24 avions de chasse furtifs américains F-22, F-35A et F-35B.

«A travers cet exercice, les forces aériennes sud-coréennes et américaines ont montré la ferme volonté et capacité de l’alliance à lancer de fortes répliques contre les menaces nucléaires et balistiques de la Corée du Nord», a déclaré le JCS.

Les deux parties ont également aiguisé leur préparation pour déployer une «force de réponse rapide» en améliorant l’interopérabilité et la capacité à mener des opérations combinées en temps de paix et de guerre», a-t-il ajouté.

Le déploiement du B-1B sur la péninsule coréenne accroîtra considérablement la pression sur la Corée du Nord, ont estimé plus tôt dans la journée les autorités militaires. Un groupe de B-1B avait effectué une sortie au-dessus de la péninsule coréenne le 2 novembre dernier à l'approche de la visite du président américain Donald Trump en Corée du Sud.

Surnommé «Cygne de la mort», le B-1B est l’un des trois bombardiers stratégiques américains avec le B-52 Stratofortress et le B-2 Spirit. Sa capacité d’emport et sa vitesse maximale sont bien supérieures à celles des deux autres bombardiers américains.

En effet, il est capable de larguer un tapis de bombes et de voler à Mach 1,2, une vitesse lui permettant d'atteindre la péninsule coréenne en seulement deux heures depuis la base aérienne de Guam.

lsr@yna.co.kr

(FIN)