2017/12/06 09:55 KST

Article View Option

L'Assemblée nationale approuve le projet de loi sur le budget 2018

SEOUL, 06 déc. (Yonhap) -- L'Assemblée nationale a approuvé dans la nuit de mardi à mercredi le projet de loi sur le budget du gouvernement pour l'année prochaine malgré le boycott du principal parti d'opposition, qui s'oppose notamment à la création de plusieurs milliers de nouveaux emplois publics.

Le budget de 428.800 milliards de wons (394,4 milliards de dollars), qui a été approuvé par un vote de 160-15, se focalise sur la création de milliers d'emplois dans le secteur public, l'augmentation des programmes de protection sociale et la hausse du salaire minimum. Pour financer ces dépenses, les impôts sur le revenu des sociétés seront augmentés.

Le principal parti d'opposition, le Parti Liberté Corée (PLC), n'a pas participé au vote pour protester contre l'augmentation du nombre de fonctionnaires et la révision de la loi sur les impôts sur les entrerprises.

Les principaux points épineux ont fait l'objet de vifs débats, tels que le nombre de postes de fonctionnaires qui seront nouvellement créés, et les partis politiques ont raté la date limite juridique d'approbation du budget pour la première fois depuis la promulgation d'une loi en 2014 visant à minimiser les luttes entre les partis.

Le parti au pouvoir, le Parti démocrate de Corée, le PLC et le Parti du peuple étaient parvenus lundi à un compromis sur les principaux points de discorde, mais l'accord a été de courte durée car les députés du PLC l'ont rejeté le lendemain.

Malgré cette opposition, l'accord a été adopté par le Parlement, le Parti démocrate et le Parti du peuple ayant uni leurs forces pour approuver le projet de loi.

Les principaux points de conflit sont la proposition d'utiliser 534,9 milliards de wons pour réaliser la promesse de campagne du président Moon Jae-in de créer 174.000 nouveaux emplois dans le secteur public d'ici à 2022 ainsi que 3.000 milliards de wons pour le plan de «stabilité des emplois» afin de financer la hausse du salaire minimum l'année prochaine.

Le principal parti d'opposition veut réduire le nombre d'emplois publics qui seront nouvellement créés, revendiquant qu'une telle augmentation fera porter une charge trop lourde aux générations futures.

En vertu de l'accord provisoire de lundi, les partis étaient convenus de réduire le nombre de nouveaux emplois publics à 9.475, contre 12.221 précédemment. L'accord appellait également à augmenter le taux d'imposition des grandes entreprises à 25%, contre 22% actuellement, avec un bénéfice imposable de 300 milliards de wons ou plus. Le gouvernement voulait au début imposer un taux plus élevé, avec un bénéfice imposable de 200 milliards de wons ou plus.

Le taux d'imposition sur les hauts revenus a été augmenté de 38% à 40% pour ceux ayant un revenu imposable annuel allant de 300 à 500 millions de wons, et de 40% à 42% pour ceux gagnant plus de 500 millions de wons par an.

Les députés quittent la principale salle de l'Assemblée nationale après avoir approuvé le plan budgétaire 2018.
Les députés quittent la principale salle de l'Assemblée nationale après avoir approuvé le plan budgétaire 2018.

Le projet de loi appelle également à accorder 2.970 milliards de wons de subventions aux petites et moyennes entreprises (PME) pour compenser l'augmentation du salaire minimum.

Le salaire horaire minimum augmentera de 16,4% à 7.485 wons. La hausse proposée de la pension de base à 250.000 wons et la fourniture d'une allocation de 100.000 wons par enfant et par ménage entreront en vigueur l'année prochaine.

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)