2017/11/14 15:04 KST

Article View Option

(2e LD) Trois ans de prison maintenus en appel pour Choi Soon-sil, amie de l'ex-présidente Park

Choi Soon-sil, amie proche de l'ancienne présidente Park Geun-hye, arrive à la Cour centrale du district de Séoul le vendredi 23 juin 2017, pour entendre le verdict de son procès.
Choi Soon-sil condamnée à 3 ans de prison

Choi Soon-sil, amie proche de l'ancienne présidente Park Geun-hye, arrive à la Cour centrale du district de Séoul le vendredi 23 juin 2017, pour entendre le verdict de son procès.

SEOUL, 14 nov. (Yonhap) -- La Haute Cour de Séoul a maintenu ce mardi la condamnation de Choi Soon-sil, amie de l’ex-présidente Park Geun-hye, à trois ans de prison pour avoir sollicité des faveurs scolaires pour sa fille.

En juin dernier, la Cour centrale du district de Séoul avait également prononcé en première instance ce verdict.

Choi était inculpée d’avoir usé de son influence auprès de membres du jury dans le processus de sélection des candidats de l’université féminine Ewha dont faisait partie sa fille Chung Yoo-ra, ancienne cavalière.

Choi, au centre du retentissant scandale de trafic d’influence qui a entraîné la destitution de l’ancienne présidente, était également accusée d’entrave à la gestion des affaires scolaires. Elle aurait demandé à des professeurs de donner à sa fille des notes pour des devoirs qu'elle n'a jamais rendus et des examens qu'elle n'a jamais passés.

La cour d'appel a de même confirmé la condamnation à deux ans de prison ferme de l’ancienne présidente de l’université Choi Kyung-hee et de l’ex-chef de l’école doctorale de la convergence des nouvelles industries, Kim Kyung-sook, pour complicité. Namkyung Gon, également ancien professeur de cet établissement, a de son côté écopé d’une peine de prison d'un an et demi, comme en juin.

Le tribunal n’a pas renversé non plus les verdicts prononcés en première instance contre d’autres professeurs accusés de connivence dont Rhu Cheol-kyun et Lee In-seong, condamnés tous les deux à un an de prison avec sursis. Il a également reconnu la complicité de la fille de Choi.

La Cour a déclaré que les accusés «ont méprisé la loi et les procédures légales, dérogé aux principes et règles et trahi la confiance et la croyance en l’équité et la justice».

Elle a également blâmé Choi en tant que parent qui a «appris à son enfant la loi du plus fort et non les principes et règles» et les autres en tant qu'enseignants qui «parlaient devant les étudiants d'équité et de justice alors qu’ils ont eux-mêmes laissé passer facilement l’illégalité et des expédients».

Chung Yoo-ra, fille de Choi Soon-sil, la confidente de longue date de l'ancienne présidente Park Geun-hye, au centre d'un scandale politique, répond à des questions de journalistes le mardi 20 juin 2017 à son arrivée à la Cour centrale du district de Séoul pour une audition en vue de décider de sa détention ou non, 17 jours après le rejet d'un premier mandat d'arrêt.
Chung Yoo-ra devant le tribunal

Chung Yoo-ra, fille de Choi Soon-sil, la confidente de longue date de l'ancienne présidente Park Geun-hye, au centre d'un scandale politique, répond à des questions de journalistes le mardi 20 juin 2017 à son arrivée à la Cour centrale du district de Séoul pour une audition en vue de décider de sa détention ou non, 17 jours après le rejet d'un premier mandat d'arrêt.

lsr@yna.co.kr

(FIN)