2017/11/14 11:30 KST

Article View Option

(LEAD) Trois ans de prison maintenus en appel pour Choi Soon-sil, amie de l'ex-présidente Park

Choi Soon-sil, amie proche de l'ancienne présidente Park Geun-hye, arrive à la Cour centrale du district de Séoul, le 23 juin 2017, pour entendre le verdict de son procès.
Choi Soon-sil condamnée à 3 ans de prison

Choi Soon-sil, amie proche de l'ancienne présidente Park Geun-hye, arrive à la Cour centrale du district de Séoul, le 23 juin 2017, pour entendre le verdict de son procès.

SEOUL, 14 nov. (Yonhap) -- La Haute Cour de Séoul a maintenu ce mardi la condamnation de Choi Soon-sil, amie de l’ex-présidente Park Geun-hye, à trois ans de prison pour corruption liée à l’entrée de sa fille à l’université féminine Ewha à Séoul.

En juin dernier, la Cour centrale du district de Séoul avait également prononcé en première instance ce verdict.

Choi était inculpée d’avoir usé de son influence auprès de membres du jury dans le processus de sélection des candidats de l’université féminine Ewha dont faisait partie sa fille Chung Yoo-ra, ancienne cavalière.

Choi, au centre du retentissant scandale de trafic d’influence qui a entraîné la destitution de l’ancienne présidente, était également accusée d’entrave à la gestion des affaires scolaires.

La cour d'appel a également confirmé la condamnation à deux ans de prison ferme de l’ancienne présidente de l’université Choi Kyung-hee et de l’ex-chef de l’école doctorale de la convergence des nouvelles industries, Kim Kyung-sook, pour complicité.

Chung Yoo-ra, fille de Choi Soon-sil, la confidente de longue date de l'ancienne présidente Park Geun-hye, au centre d'un scandale politique, répond à des questions de journalistes le mardi 20 juin 2017 à son arrivée à la Cour centrale du district de Séoul pour une audition en vue de décider de sa détention ou non, 17 jours après le rejet d'un premier mandat d'arrêt.
Chung Yoo-ra devant le tribunal

Chung Yoo-ra, fille de Choi Soon-sil, la confidente de longue date de l'ancienne présidente Park Geun-hye, au centre d'un scandale politique, répond à des questions de journalistes le mardi 20 juin 2017 à son arrivée à la Cour centrale du district de Séoul pour une audition en vue de décider de sa détention ou non, 17 jours après le rejet d'un premier mandat d'arrêt.

lsr@yna.co.kr

(FIN)