2017/10/10 18:22 KST

Article View Option

Les fourmis de feu trouvées en Corée du Sud pourraient appartenir à une espèce américaine

SEJONG, 10 oct. (Yonhap) -- Les fourmis de feu trouvées à Busan pourraient appartenir à une espèce des Etats-Unis, bien que leur origine exacte reste à être déterminée, ont fait savoir ce mardi les autorités de quarantaine.

Vingt-cinq fourmis de feu ont été découvertes dans un container au port Gamman à Busan le 28 septembre. Un nid pouvant abriter 1.000 fourmis a aussi été découvert, laissant penser que ces insectes hautement envahissants pourraient être entrés dans le pays.

Le ministère de l'Agriculture, de l'Alimentation et des Affaires rurales a mis en place des mesures de quarantaine et mène une surveillance accrue pour endiguer la propagation des fourmis. Aucune autre fourmi de feu n'a été trouvée dans les 34 ports et deux dépôts de containers contrôlés jusqu'à présent.

Bien que la reine n'ait pas été retrouvée, le ministère pense qu'elle serait déjà morte vu la taille de la colonie.

«Les fourmis de feu se rencontrent généralement aux Etats-Unis, mais elles se sont aussi propagées en Chine, en Australie et au Japon, donnant naissance à de nouvelles mutations génétiques à mesure qu'elles s'adaptent à leur nouvel environnement», a expliqué Park Bong-gyun, chef de l'Agence de quarantaine animale et végétale, lors d'un point de presse. «Il est trop tôt pour dire que ces fourmis de feu viennent des Etats-Unis, car il faut mener une étude épidémiologique afin de déterminer leur origine.»

Le port Gamman a reçu des containers de six pays entre mai et septembre, à savoir de Chine, du Japon, de Taïwan, des Etats-Unis, d'Australie et de Malaisie, et 60% d'entre eux provenaient de Chine, selon le ministère.

Les officiers de quarantaine continueront à stériliser la zone dans un rayon de 100 mètres autour du dépôt de containers jusqu'à la semaine prochaine et inspecteront le sol ainsi que d'autres endroits.

mathieu@yna.co.kr

(FIN)