2017/09/07 15:46 KST

Article View Option

Ouverture dans la capitale du Seoul Defense Dialogue

Le Premier ministre Lee Nak-yon prononce un discours lors de la cérémonie d'ouverture du SDD.
Le Premier ministre Lee Nak-yon prononce un discours lors de la cérémonie d'ouverture du SDD.

SEOUL, 07 sept. (Yonhap) -- Le Seoul Defense Dialogue (SDD) 2017, organisé par le ministère de la Défense, a débuté ce jeudi dans un contexte d'inquiétudes croissantes autour des menaces nucléaires et balistiques croissantes de la Corée du Nord.

La sixième édition du SDD a rassemblé plus de 500 participants de 38 pays, dont plusieurs dizaines d'officiels de niveau vice-ministériel.

«La plus grande menace actuelle envers la sécurité en Asie du Nord-Est est les provocations nucléaires et balistiques de la Corée du Nord», a déclaré le président Moon Jae-in dans un message vidéo, qui a demandé le soutien des pays présents à la résolution pacifique des questions nucléaires et balistiques nord-coréennes.

«Il ne reste pas beaucoup de temps avant que l'armement nucléaire de la Corée du Nord soit complet», a fait savoir le Premier ministre Lee Nak-yon dans son discours, ajoutant qu'il est urgent de prendre des mesures spécifiques pour mettre un terme aux provocations du Nord.

«Pour surmonter les menaces à la défense internationale et maintenir la paix et la stabilité, il faut renforcer davantage la coopération globale multilatérale», a déclaré le ministre de la Défense Song Young-moo qui a également exhorté les participants à coopérer activement pour la paix et la stabilité de la communauté internationale .

Les participants du SDD posent pour une séance photos.
Les participants du SDD posent pour une séance photos.

Le forum est composé de quatre séances plénières et deux sessions spéciales.

Le premier vice-ministre des Affaires étrangères Lim Sung-nam, l'ancien secrétaire d’Etat adjoint américain chargé de l’Asie de l’Est et du Pacifique et chercheur à l’Asia Society Policy Institute Daniel Russel, le général de corps d’armée Thomas Bergeson, le commandant du 7e corps de l'armée de l'air américaine et d'autres experts de la défense chinois, japonais et russes ont discuté des moyens de résoudre le dossier nucléaire nord-coréen pendant la première séance plénière.

Durant les deux sessions spéciales, les participants discuteront entre autres de la quatrième révolution industrielle. Le dernier jour, ils se focaliseront sur la promotion de la coordination internationale contre le terrorisme et les menaces sur la toile.

Lancé en 2012, le forum s'inspire du Sommet sur la sécurité en Asie, aussi connu sous le nom de «Dialogue Shangri-La».

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)