SNS Share
Article View Option

2017/01/12 16:36 KST

Avions chinois dans la KADIZ : le ministre de la Défense évoque un lien possible avec le déploiement du THAAD

Le ministre de la Défense Han Min-koo

SEOUL, 12 jan. (Yonhap) -- Concernant la pénétration récente d'avions militaires chinois dans la zone d'identification de défense aérienne de la Corée (KADIZ), le ministre de la Défense Han Min-koo a rapporté ce jeudi qu'il n'élimine pas la possibilité que cet acte ait visé à faire pression sur la Corée du Sud pour son futur déploiement du système de défense antimissile à haute altitude THAAD.

Un député du Parti Minjoo de Corée, Lee Cheol-hee, a transmis à des journalistes que Han a rapporté à l'Assemblée nationale, lors d’un briefing de la commission de la défense du Parlement, que la pénétration de chasseurs chinois dans la KADIZ est «une mesure contre un grand sujet non résolu entre la Corée du Sud et la Chine».

A la question de savoir si ce sujet non résolu entre les deux pays concerne le déploiement du THAAD sur le sol sud-coréen, Han a répondu que l'acte de la Chine peut être une mesure contre le THAAD et il n'exclut pas la possibilité que l’acte serve à faire pression sur Séoul, a déclaré le chef de la commission Kim Young-woo.

Une dizaine d’avions militaires chinois ont pénétré lundi dans la KADIZ au niveau du rocher d’Ieodo, situé au sud de l’île de Jeju, pendant quatre ou cinq heures et l'armée sud-coréenne a envoyé dans la zone en question une dizaine d’avions de chasse, dont des F-15K et KF-16.

Huit des avions militaires chinois ont même volé jusqu'à la zone d'identification de défense aérienne du Japon (JADIZ) en franchissant le détroit de Corée, séparant la Corée du Sud du Japon.

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)