SNS Share
Article View Option

2016/08/01 08:52 KST

Des hackers nord-coréens auraient piraté les comptes mail de 90 fonctionnaires sud-coréens

SEOUL, 01 août (Yonhap) -- Un groupe nord-coréen, supposé être spécialisé dans le hacking, aurait piraté les comptes e-mail de 90 fonctionnaires travaillant dans la diplomatie et la défense de la Corée du Sud et 56 mots de passe auraient été exposés à ces actes de piratage entre janvier et juin de cette année.

La cellule d’investigation du cyberespace au sein du Parquet a fait cette annonce en ce premier jour du mois d’août. La technique mobilisée a été l’attaque par hameçonnage ciblé (spearphishing) et la cellule a confirmé que le groupe soupçonné, probablement des hackers nord-coréens, a créé 27 sites d’usurpation d’identité.

Quelque 90 personnes au total, dont des fonctionnaires des ministères des Affaires étrangères, de l’Unification et de la Défense, des journalistes accrédités à ces ministères et des professeurs d’études coréennes ont fait partie des cibles de ce groupe, alors qu’il a été confirmé que 56 mots de passe de comptes mail de ces personnes ont fui.

Le Parquet cherchera à déterminer s’il y a eu des fuites de dossiers secrets d’Etat ou autres. Il a expliqué «les codes sources des sites Web pour le ‘‘phishing’’, la forme des fichiers sauvegardés par le piratage, et les adresses IP utilisées sont identiques à la méthode qui a été appliquée lors du piratage de Korea Hydro & Nuclear Power Co. (KHNP) en 2014, un acte de hackers nord-coréens».

Le piratage de mots de passe de courriers électroniques débute par un message camouflé comme un gestionnaire de sécurité demandant un changement de mot de passe. Une fois que la victime se trompe, se dirige vers un faux site Web et effectue la modification, les données personnelles terminent dans les mains des pirates.

jhoh@yna.co.kr

(FIN)