SNS Share
Article View Option

2012/09/14 10:28 KST

Le gouvernement donne le coup d'envoi du déménagement vers la nouvelle ville de Sejong

Le bureau du Premier ministre à la nouvelle ville de Sejong
SEOUL, 14 sept. (Yonhap) -- Le déménagement du gouvernement sud-coréen vers la nouvelle ville administrative de Sejong a commencé ce vendredi, dix ans après que Roh Moo-hyun, candidat du Parti démocrate à l'élection présidentielle de l'époque, a annoncé le projet dans le cadre de promesses électorales en septembre 2002.

  
Sejong, à environ 150 km au sud de Séoul, accueillera avant 2014 16 bureaux gouvernementaux et 20 organisations affilées.

  
Cette année, la nouvelle ville administrative verra s'installer six bureaux gouvernementaux et six organisations affilées : à commencer par le bureau du Premier ministre, le ministère de la Stratégie et des Finances, la Commission de la concurrence, le ministère de l'Alimentation, de l'Agriculture, de la Forêt et de la Pêche, le ministère du Territoire, du Transport et des Affaires maritimes et le ministère de l'Environnement.

  
Pour ce faire, pas moins de 120 officiels préparent aujourd'hui au bureau du Premier ministre leur déménagement qui s'effectuera en trois étapes, avec six camions de 5 tonnes. Le chef du cabinet du Premier ministre, Yim Jong-ryong, présidera lundi prochain une cérémonie d'inauguration dans les nouveaux locaux en présence du maire de la ville autonome spéciale de Sejong, Yu Han-sik. Le Premier ministre Kim Hwang-sik s'y rendra quant à lui mardi prochain pour vérifier le bon déroulement.

  
L'année prochaine, six bureaux gouvernementaux et 12 organisations affilées sont attendus dans la nouvelle ville administrative alors que quatre bureaux gouvernementaux et deux organisations affilées iront à Sejong en 2014.

  
La nouvelle ville administrative, située dans le centre du pays, vise la décentralisation de Séoul et de ses environs vers les provinces et à promouvoir le développement régional.

  
Cela dit, les problèmes qui pourront être engendrés par la séparation des fonctions administratives dans deux villes, Séoul et Sejong, seront à résoudre en priorité. Le bureau présidentiel, l’Assemblée nationale et les ministères des Affaires étrangères, de l’Unification, de la Défense et de la Justice resteront pour leur part à Séoul. Si la nouvelle ville ne parvient pas à remplir ses fonctions autonomes faute d'installations, comme des logements, hôpitaux et universités, elle risquera de devenir une demi-ville.

  
lsr@yna.co.kr
(FIN)