SNS Share
Article View Option

2012/08/21 15:06 KST

Croissance verte : le Danemark s'attend à une coopération plus étroite avec la Corée du Sud

Lars Rasmussen, le président de l`Institut mondial de la croissance verte (GGGI), lors d`une interview avec Yonhap
SEOUL, 21 août (Yonhap) -- L'ancien Premier ministre danois Lars Rasmussen a fait savoir ce mardi en tant que nouveau chef du conseil d'administration de l’Institut mondial de la croissance verte (GGGI) basé à Séoul qu'il a été «impressionné» par l'accomplissement du développement durable et «attend avec impatience une coopération étroite avec la Corée du Sud.»

«La Corée du Sud a prouvé que vous pouvez développer un pays en peu de temps, et en même temps par un moyen durable. Je pense que de nombreux pays sont désireux de suivre l'exemple de la Corée du Sud», a indiqué Rasmussem dans une interview à l'agence de presse Yonhap durant sa visite à Séoul.

  
Plus tôt en mai, Rasmussen a été élu pour présider l’Institut mondial de la croissance verte (GGGI), un think tank établi par la Corée du Sud en 2010 qui est récemment devenu une organisation internationale. Le GGGI travaille pour aider les pays émergents à réaliser une croissance économique et la durabilité environnementale.

  
Quand il était Premier ministre, Rasmussen a travaillé étroitement avec le président sud-coréen Lee Myung-bak après sa visite à Séoul en 2010, et depuis il a aidé le pays à promouvoir la croissance verte.

  
L'ancien Premier ministre danois a indiqué qu' il «attend avec impatience une coopération étroite avec la Corée du Sud même après l'élection présidentielle sud-coréenne en décembre et le changement du gouvernement», en ajoutant que les accomplissements de la croissance verte ont été possibles grâce aux efforts sud-coréens en général.

  
Concernant la proposition récente du gouvernement danois à la Corée du Sud sur une coopération pour le développement du Groenland, Rasmussen a expliqué que «l'exemple de Séoul» pourrait aider à développer le Groenland avec des moyens écologiques.

  
«Je suis convaincu que nous verrons une coopération étroite entre le Danemark, la Corée du Sud et le Groenland à l'avenir», a-t-il dit.

  
Durant sa visite de quatre jours à Séoul, Rasmussen devrait rencontrer des officiels du gouvernement sud-coréen, dont le président Lee et des membres de l'Assemblée nationale, du ministère des Affaires étrangères et du Commerce extérieur, du ministère de l'Environnement et du ministère de la Stratégie et des Finances.

   rainmaker0220@yna.co.kr
(FIN)