SNS Share
Article View Option

2012/08/10 20:54 KST

Renforcement de la sécurité pour la visite du Président Lee à Dokdo

SEOUL, 10 août (Yonhap) -- L’armée sud-coréenne a renforcé la sécurité dans la mer de l'Est ce vendredi à l'occasion de la visite historique du président Lee Myung-bak sur les îlets orientaux de Dokdo, ont déclaré des responsables militaires.

«L'armée a augmenté le nombre d'avions de combat et de patrouilleurs de la marine (près de Dokdo)» a indiqué un haut fonctionnaire sous couvert d’anonymat, n’étant pas autorisé à communiquer des informations militaires aux médias.

  
Lee a visité les affleurements rocheux situés à mi-chemin entre la péninsule coréenne et le Japon, près de l’île voisine d’Ulleung. Il s'agit de la première visite d’un président sud-coréen sur ce territoire.

Des avions de l’armée de l’air, F15K et KF16, et des navires de la marine ont patrouillé autour de Dokdo au moment où Lee approchait les îlots, selon des responsables militaires. Un avion de surveillance AWACS baptisé l'«Œil de la paix» a également mené une mission de reconnaissance, ont-ils ajouté.

  
Cette visite sans précédent de Lee à Dokdo intervient après que le Japon ait renouvelé la semaine dernière ses prétentions sur ces îlets dans son «Livre blanc» annuel sur la défense et quelques jours avant la célèbration en Corée du Jour de la Libération le 15 août, qui marque l'indépendance de la Corée après la domination coloniale du Japon de 1910 à 1945.

Dans le même temps, la Corée du Sud a décidé de reporter un projet d'exercice militaire conjoint dans les eaux près de Dokdo, prévu plus tard dans le mois, a déclaré un haut fonctionnaire, en précisant que cette décision n'était pas directement liée à la visite de Lee à Dokdo.

«L'armée a décidé de repousser l'exercice conjoint pour se concentrer sur l'exercice Ulji Freedom Guardian», a indiqué l'officiel, se référant aux manœuvres communes du Sud avec les Etats-Unis qui se dérouleront du 20 au 31 août. On ne sait pas encore quant aura lieu le prochain exercice.

L'exercice biannuel a eu lieu la dernière fois en février dernier, au cours duquel l'armée de terre, la marine, les forces aériennes et les garde-côtes avaient mené une opération conjointe pour repousser un navire ayant pénétré dans les eaux territoriales sud-coréennes, près de Dokdo.

La Corée du Sud maintient un petit détachement de police à Dokdo depuis 1954.

   catherine@yna.co.kr
(FIN)