SNS Share
Article View Option

2012/08/09 21:51 KST

Le nombre d’étrangers en Corée du Sud bat un nouveau record

SEOUL, 09 août (Yonhap) -- Le nombre de résidents étrangers en Corée du Sud a dépassé la barre des 1,4 millions, a déclaré ce jeudi le ministère de l'Administration publique et de la sécurité, en soulignant que la population du pays était de plus en plus diversifiée.

  
Selon un rapport de recensement publié par le ministère, le Sud comptait 1.409.577 résidents étrangers au 1er janvier 2012, en hausse de 11,4% sur un an, ce qui représente environ 2,8% de la population totale du pays.

  
La population étrangère comprend les résidents étrangers de longue durée qui séjournent en Corée plus de 90 jours, les citoyens naturalisés et les enfants des résidents étrangers.

  
Par nationalité, les Chinois sont en tête et représentent 55,4% du total, suivis par les Vietnamiens avec 11,5% et les Américains, 4,9%, selon les données du ministère.

  
Le nombre d'enfants nés de couples mixtes ou de parents étrangers a atteint 168.583 pour la même période. Ce chiffre a été multiplié par 3,8 fois en cinq ans, en raison de la hausse rapide des mariages internationaux et du nombre de travailleurs immigrés.

  
Selon des statistiques du ministère de l'Education également publiées ce jeudi, 38.678 enfants d’origine multiethnique étaient scolarisés en Corée du Sud dans le primaire et le secondaire fin 2011, en hausse de 264% par rapport aux 14.654 élèves en 2007.

  
En 2011, les élèves d’origine multiethnique représentaient 0,55% du total des élèves.

  
«Le nombre de résidents étrangers dans les régions urbaines et industrielle est en constante augmentation de 10% chaque année» a déclaré un responsable du ministère, appelant un rôle accru du gouvernement pour l’aide à l’installation des résidents étrangers dans le pays.

  
«Nous allons nous attacher à organiser un système de soutien administratif pour les résidents étrangers en mettant en place un service administratif dédié aux résidents étrangers,et proposer des mesures visant à éviter qu'une zone résidentielle étrangère se transforme en bidonville», a ajouté l’officiel.

   catherine@yna.co.kr
(FIN)