> National
2012/07/13 19:27 KST
Démission d'un proche collaborateur de Lee soupçonné de corruption


SEOUL, 13 juil. (Yonhap) -- Le collaborateur de longue date du président sud-coréen Lee, Kim Hee-jung, a offert sa démission ce vendredi, alors qu'il est actuellement accusé d'avoir reçu des centaines de millions de wons de pots-de-vin de la part du dirigeant de la Solomon Savings Bank, actuellement au coeur d'un vaste scandale de corruption.

Selon le porte-parole présidentiel Park Jeong-ha, Lee a nié ces accusations mais a néanmoins communiqué son intention de démissionner afin d'assumer sa «responsabilité morale», son nom ayant récemment cité dans la presse dans le cadre de cette affaire de corruption d'envergure nationale.

Actuellement en congés, Kim a été prié de regagner la Maison Bleue afin de fournir des explications détaillées sur ces accusations. Au lieu d'accéder à cette requête, Kim a appelé un fonctionnaire chargé des affaires disciplinaires pour lui présenter sa démission, a indiqué le porte-parole.

Le porte-parole n'a communiqué aucun détail supplémentaire.

Kim avait commencé à travailler pour Lee en 1997, à l'époque où il était député. Si elles se confirment, les allégations dont il fait l'objet pourrraient porter un nouveau coup sérieux au président sud-coréen dont le frère aîné vient d'être arrêté en début de semaine, éalement suite à des accusations de corruption liées au scandale des banques d'épargne.

  
catherine@yna.co.kr
(FIN)