> National
2012/07/10 19:32 KST
Sanctions pour les auteurs d'accidents de voiture dans les écoles


SEOUL, 10 juil. (Yonhap) -- Le gouvernement sud-coréen a annoncé ce mardi qu'il était favorable aux poursuites pénales contre les auteurs d’accident de voiture survenant dans le périmètre des établissements scolaires, s'efforçant ainsi de combler un vide juridique et de répondre aux protestations suscitées par l'acquittement d'une femme qui avait heurté et grièvement blessé un élève avec son véhicule dans une cour d’école.

  
Selon la législation actuelle, les alentours des maternelles et des écoles sont considérées comme des zones de sécurité spéciale pour les élèves et tout accident y survenant est passible de sanction pénale, même en cas d'accord d'indemnisation entre le conducteur et les victimes.

  
En revanche, les écoles en elles-mêmes ne font pas partie de ces zones de sécurité et ce vide juridique a récemment déclenché un tollé public, après que l'auteur d'un grave accident dans une cour d'école n'ait pas reçu de sanction pénale, ayant par ailleurs conclu un accord avec sa victime.

  
Ce mardi, le ministère de l'Administration publique et de la Sécurité a déclaré qu'il allait se concerter avec d'autres organismes gouvernementaux afin de réviser la loi de façon à rendre obligatoires le sanctions pénales contre les chauffards, indépendamment de toute transaction avec les victimes.

  
Les officiels du ministère ont également déclaré qu'ils allaient renforcer la coopération avec les organisations non gouvernementales afin de faire baisser drastiquement les accidents de voiture dans les écoles.

   catherine@yna.co.kr
(FIN)