> National
2012/07/10 14:50 KST
Lee Sang-deuk comparaît devant le tribunal suite à la demande de mandat d’arrêt


Lee Sang-deuk à son arrivée à la Cour centrale du district de Séoul
SEOUL, 10 juil. (Yonhap) -- Lee Sang-deuk, le frère aîné du président Lee Myung-bak, s’est rendu ce mardi devant la Cour centrale du district de Séoul dans le cadre de la demande de mandat d’arrêt effectuée par les procureurs à son encontre consécutivement à des soupçons l’accusant d’avoir reçu des pots-de-vin de banques d’épargne en difficulté.

  
L’ancien député du parti de la majorité a pénétré dans le tribunal situé dans le sud de la capitale à 10h28 ce matin. Plusieurs dizaines de personnes en colère, qui ont vu leurs économies s’envoler avec la suspension de leur banque, étaient présents à son arrivée pour lui lancer des œufs. L’un deux est allé jusqu’à le saisir brièvement par le cou en le blâmant d’avoir été en partie responsable de la série de faillites bancaires de ces dernières années.

  
Lee est accusé d’avoir reçu entre 2007 et 2011 autour de 600 millions de wons (525.072 dollars) des présidents de deux caisses d’épargne en situation difficile (Solomon Savings Bank et Mirae Savings Bank) qui cherchaient à éviter la suspension des activités de leur banque.

  
Selon les allégations, le frère du chef de l’Etat aurait également empoché 150 millions de wons de la part de son ex-employeur, le groupe Kolon, et 700 millions de wons ont été découverts sur le compte d’un de ses employés.

  
Le tribunal cherchera à évaluer les possibilités de le voir s’enfuir ou détruire les preuves en vue d’accorder ou non le mandat d’arrêt requis par le Parquet. La décision sera rendue cet après-midi. Si le mandat est délivré, ce sera la première fois dans l’histoire du pays que le frère d’un président en place se retrouvera derrière des barreaux.

  
xb@yna.co.kr
(FIN)