> National
2012/07/05 14:33 KST
Un député proche de Lee suspecté d’être impliqué dans le scandale des banques d’épargne


Chung Doo-un à son arrivée au Bureau suprême des procureurs de la République
SEOUL, 05 juil. (Yonhap) -- Chung Doo-un, un député du Parti Saenuri proche du président Lee Myung-bak, est suspecté de corruption et a été interrogé aujourd’hui par les procureurs de Séoul dans le cadre de l’enquête impliquant les dirigeants des grandes banques d’épargne du pays.

  
Chung, qui poursuit son troisième mandat parlementaire, est suspecté d’avoir reçu un montant colossal de la part de Lim Suk, président de la Solomon Savings Bank mais suspendu de ses fonctions depuis le début de l’affaire en cette année d’élection présidentielle.

  
Lim est également accusé d’avoir corrompu d’autres hommes politiques, dont des membres du gouvernement, pour faire valoir les intérêts de sa banque. Cette dernière a vu ses activités interrompues en mai en raison d’un manque de fonds ainsi que de pratiques commerciales illégales, peu avant que Lim soit arrêté puis mis en examen.

  
Chung, 55 ans, qui a été membre du Conseil suprême du Parti Saenuri de 2010 à 2011, est surtout connu pour avoir été l’un des stratèges de l’équipe de l’actuel président lors de la campagne présidentielle victorieuse de 2007. Intérrogé par la presse sur les accusations dont il fait l'objet, Chung a simplement déclaré qu’«elles seront suffisamment expliquées (pendant l’interrogatoire)».

  
Sa convocation par la justice intervient seulement deux jours après celle de Lee Sang-deuk, ancien député et frère aîné de Lee Myung-bak, accusé d’avoir lui aussi reçu des pots-de-vin d’une valeur de 600 millions de wons (528.169 milliards de dollars) de deux banques d’épargne, y compris Solomon, et ce depuis 2007.

  
Chung est aussi suspecté d’avoir mis en relation le président de la banque Solomon avec le frère de Lee et d’avoir été présent lorsque ce dernier a touché l’argent.

  
En parallèle, les procureurs ont aussi indiqué posséder des déclarations du frère de Lee et du président de la Mirae Savings Bank qui rapportent que c’est Kim Deog-ryong, ancien député avec cinq mandats à son actif, qui les aurait mis en relation. Kim était aussi l’un des conseillers clés de Lee Myung-bak en 2007.

  
thomas@yna.co.kr
(FIN)