> National
2012/06/28 22:58 KST
Victoire juridique du professeur Hwang, créateur de cellules souches embryonnaires humaines


SEOUL, 28 juin (Yonhap) -- Un tribunal administratif de Séoul a jugé ce jeudi que la lignée de cellules souches embryonnaires humaines créées en 2003 par le professeur Hwang Woo-suk pouvait finalement être enregistrée auprès du Centre coréen de contrôle et de prévention des maladies (CDC), une victoire juridique pour le scientifique autrefois désavoué.

  
Hwang avait été salué comme un héros national après avoir réussi à créer les premières cellules souches embryonnaires correspondant génétiquement à celles de patients blessés ou malades, mais avait ensuite choqué la nation en 2005 après avoir reconnu que les résultats de ses recherches avaient été falsifiés.

  
Hwang a déposé un recours auprès du tribunal en mai 2010 après que le CDC ait refusé d'enregistrer sa première lignée de cellules souches embryonnaires humaines, appelée «Sooam-hES1» ou encore «NT-1», en invoquant des procédures de recherches contraires à l'éthique.

Mais le tribunal a jugé aujourd'hui que la lignée «NT-1» pouvait être enregistrée par le CDC, ayant été créée en avril 2003, c'est-à-dire avant l’entrée en vigueur de la loi sur la recherche sur les cellules souches au début de l'année 2005.

«Il n'est pas légitime de la part de la CDC de refuser l'enregistrement de la lignée de cellules souches embryonnaires humaines créées par Hwang, en raison d'actes contraires à l'éthique dans le processus de développement des ovocytes humains, car elle a été créée en avril 2003» a déclaré le tribunal dans sa décision.

Hwang avait été condamné à une peine de deux ans de prison avec sursis en 2009 après avoir été reconnu coupable de détournement de fonds et de violations des règles de la bioéthique.

   catherine@yna.co.kr
(FIN)