> National
2012/06/28 15:24 KST
Le gouvernement procédera à la signature de l’accord militaire avec le Japon comme prévu


SEOUL, 28 juin (Yonhap) -- Malgré les remous politiques autour de l’accord d’échange de renseignements militaires sur la Corée du Nord avec le Japon et de son approbation secrète suite à des réunions entre ministres, le gouvernement a déclaré ce jeudi qu’il procéderait à la signature de l'Accord de sécurité générale des informations militaires (General Security of Military Information Agreement, GSOMIA).

  
En plus de cet accord, les deux pays iront jusqu’à signer un autre accord de coopération qui permettra de se fournir mutuellement des matériels militaires et des services (Acquisition and Cross-Serving Agreement, ACSA). Ces projets de coopération militaire avec le Japon ont provoqué une violente opposition de la part d’organisations civiques opposés à l’approche militaire du gouvernement avec le Japon qui a commis des crimes de guerre, avec notamment les «femmes de réconfort» durant la guerre du Pacifique.

  
Pourtant, le gouvernement a pris une position inébranlable en insistant que «c’est une promesse faite entre les nations qui ne peut pas être reportée ou annulée», selon une source diplomatique. Un autre officiel a confirmé ce matin dans un contact téléphonique avec Yonhap que «la dernière étape de cet accord est l’approbation du président et le Japon nous a informés que leur réunion des ministres va traiter de ce sujet pour une approbation de leur côté».Une conférence de presse, organisée par une association civique opposée à l`accord militaire avec le Japon, s'est tenue ce matin devant le complexe gouvernemental au centre de Séoul
Le Conseil coréen des femmes de réconfort a de son côté émis un commentaire sur cet accord hier : «C’est un accord qui va aggraver davantage le conflit militaire dans la région de l’Asie du Nord-Est et qui ouvrira au Japon la voie vers le militarisme.»

Alors que la procédure d’approbation à la réunion des ministres a été tenue secrète ce mardi, les observateurs notent que les Etats-Unis ont affiché leur souhait de voir une signature de l’accord entre la Corée du Sud et le Japon lors de la réunion des ministres de la Défense de Séoul et Washington le 14 juin dernier.

  
jhoh@yna.co.kr
(FIN)