> National
2012/06/20 16:44 KST
Une vague de sécheresse devrait aggraver la pénurie alimentaire au Nord


SEOUL, 20 juin (Yonhap) -- La sévère vague de sècheresse prévue en Corée du Nord devrait accentuer la pénurie alimentaire qui sévit de façon chronique dans le pays frappé par la pauvreté, où selon l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), trois millions d’habitants ont un besoin urgent en nourriture, a indiqué aujourd'hui Kwon Tae-jin, chercheur principal à l’Institut économique agricole géré par l’Etat à Séoul.

  
Selon un rapport de Kwon, il est prévu que le volume des récoltes de céréales en juin et juillet diminue drastiquement en raison d'une période de sécheresse inhabituellement longue en Corée du Nord.

  
«Du fait de la sécheresse aigue, il est prévu que la Corée du Nord rencontre de grosses difficultés pour les récoltes de maïs cette année», a prévenu Kwon, ajoutant que cette situation pourrait entraîner la montée des prix des autres récoltes.

  
Par ailleurs, les récoltes de blé, d’orge et de pommes de terre devraient «chuter drastiquement», a jouté Kwon.

  
Selon un rapport publié ce lundi par la FAO sur son site Internet, la sécheresse a touché plus de 17% de l’ensemble des terres agricoles du Nord.

  
«Toute chute de production risque de renforcer la pénurie alimentaire et d’aggraver l’insécurité alimentaire du pays», est-il mentionné dans le rapport de la FAO qui conclue que «trois millions de personnes vulnérables, vivant essentiellement dans les cinq provinces les plus affectées par l’insécurité alimentaire, Ryanggang, Chagang, Hamgyong du Nord, Hamgyong du Sud et Kangwon, ont un besoin urgent de l'aide alimentaire internationale, en raison d’une production alimentaire inadéquate».

  
Ces commentaires vont à l’encontre de la position actuelle du gouvernement sud-coréen.

  
Au sujet des pénuries alimentaires en Corée du Nord, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Cho Byung-jae a commenté ce mardi : «notre diagnostic général est que (la situation alimentaire du Nord) n’est pas assez grave pour être élevée au rang de crise». Cho a fait cette remarque après avoir été interrogé au sujet d’une éventuelle décision du Sud de reprendre son aide alimentaire au Nord en cas d’aggravation de la sécheresse.

  
catherine@yna.co.kr
(FIN)