> National
2012/06/01 11:38 KST
Pyongyang prend la défense des «députés pro-nord-coréens»


SEOUL, 01 juin (Yonhap) -- La Corée du Nord a fortement critiqué l’intention du Parti Saenuri d’expulser de l’Assemblée nationale deux parlementaires sud-coréens pour leurs positions soi-disant pro-Pyongyang.

  
«La campagne de diffamation insensée […] n’est rien d’autre qu’une "chasse aux sorcières" version moderne et du terrorisme basé sur des motivations politiques fascistes sordides», a accusé le Comité pour la réunification pacifique de la patrie de la Corée du Nord dans une déclaration en anglais relayée hier soir par l’Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA).

  
Cette réaction de la part de Pyongyang survient après des appels en Corée du Sud exigeant la démission des législateurs Lee Seok-gi et Kim Jae-yeon, appartenant tous deux au Parti du progrès unifié (PPU), un petit parti d’opposition de tendance gauche.

  
En effet, une partie de la classe politique estime que les convictions pro-nord-coréennes alléguées de ces deux députés pourraient constituer une menace pour la sécurité nationale. Lee et Kim ont en outre dans le passé été jugés coupables d’avoir mené des activités pro-Pyongyang en prenant comme modèle la politique du «juche» ou autosuffisance.

  
De surcroît, les deux membres du PPU sont suspectés d’avoir manipulé les primaires de leur parti avant les élections législatives du 11 avril pour choisir les candidats de la représentation à la proportionnelle.

  
Lee et Kim refusent d’abandonner leur siège parlementaire, poussant ainsi le Parti Saenuri à proposer une motion de concert avec le principal parti d’opposition, le Parti démocrate unifié (PDU) avec comme objectif leur destitution.

  
xb@yna.co.kr
(FIN)