2017/10/22 14:51 KST

Article View Option

(Interview Yonhap) Chef de la diplomatie sud-coréenne : la Corée du Nord en phase finale de développement de l’arme nucléaire

La ministre des Affaires étrangères Kang Kyung-wha lors de son interview avec l'Agence de presse Yonhap. (AFP=Yonhap)
La ministre des Affaires étrangères Kang Kyung-wha lors de son interview avec l'Agence de presse Yonhap. (AFP=Yonhap)

BRUXELLES, 22 oct. (Yonhap) -- La Corée du Nord est en phase finale de développement de l’arme nucléaire, a déclaré la ministre des Affaires étrangères Kang Kyung-wha ce samedi dans une interview accordée à l’Agence de Presse Yonhap à Bruxelles.

La Corée du Nord serait aussi prête à effectuer une autre provocation nucléaire à tout moment, a ajouté Kang.

«Quelques tunnels ont été détruits après le sixième essai nucléaire de la Corée du Nord, celle-ci, cependant, a plus d’un tunnel, donc, (un essai nucléaire supplémentaire) peut être réalisé à tout moment», a-t-elle précisé.

A propos de la remarque de Mike Pompeo, le directeur de l’Agence centrale du renseignement (CIA) des Etats-Unis, selon laquelle la Corée du Nord pourrait être à seulement «quelques mois» d'être à même d'attaquer les Etats-Unis avec une arme nucléaire, Kang a répondu que «il est vrai» que Pyongyang est en phase finale de développement de l’arme nucléaire.

La Corée du Nord déclarant avoir développé une arme nucléaire et la Corée du Nord ayant la capacité à utiliser cet armement sont toutefois deux choses différentes, a noté Kang.

Les tensions ont augmenté entre les Etats-Unis et la Corée du Nord, chacun tenant des propos belliqueux et véhéments et lançant des menaces.

Kim Jong-un, le dirigeant de la Corée du Nord, s’est engagé à prendre des mesures «au plus haut niveau» contre Washington alors que Trump a menacé de «détruire totalement» le Nord si les Etats-Unis sont obligés de se défendre eux ou leurs alliés.

Trump a donné à Kim le surnom de «Rocket Man» et Kim a appelé Trump «dotard».

La chef de diplomatie sud-coréenne a débuté ce jeudi une visite de six jours en Europe pour obtenir le soutien de la région concernant le dossier nucléaire nord-coréen.

Kang a rencontré vendredi son homologue belge Didier Reynders et la chef de la diplomatie européenne Federica Mogherini.

«Nous avons confirmé le soutien total de la communauté internationale envers notre approche pour résoudre le dossier nucléaire nord-coréen», a déclaré Kang en ajoutant qu’il y a eu une compréhension partagée sur le fait que l’objectif des sanctions est de pousser Pyongyang à négocier sa dénucléarisation.

Au sujet de la démonstration de force de Washington au moyen de ses atouts militaires stratégiques, la ministre a expliqué qu’il s’agit d'une force de dissuasion contre les provocations de la Corée du Nord. «C’est un autre outil pour soutenir les pressions (sur la Corée du Nord)», a-t-elle expliqué.

Au début du mois, deux bombardiers stratégiques américains B-1B ont effectué un exercice nocturne en mer de l’Est et en mer Jaune. Des officiels ont dit que les Etats-Unis déploieront des bombardiers B-1B toutes les deux ou trois semaines en Corée du Sud à des fins de dissuasion.

kimsy@yna.co.kr

(FIN)