2017/10/15 10:57 KST

Article View Option

(Interview Yonhap) Raffarin préconise l'objectif commun et le dialogue pour résoudre les conflits Séoul-Pékin

L’ancien Premier ministre français Jean-Pierre Raffarin lors d'une interview accordée à l'agence Yonhap et à la chaîne d'information Yonhap News TV dans les bureaux de Nexentech à Séoul. ⓒ Nexentech
L’ancien Premier ministre français Jean-Pierre Raffarin lors d'une interview accordée à l'agence Yonhap et à la chaîne d'information Yonhap News TV dans les bureaux de Nexentech à Séoul. ⓒ Nexentech

SEOUL, 15 oct. (Yonhap) -- L’ancien Premier ministre français Jean-Pierre Raffarin a souligné la nécessité de poursuivre un objectif commun à travers un dialogue stratégique pour résoudre les conflits entre la Corée du Sud et ses pays voisins et éviter l’affrontement.

Raffarin s’est exprimé ainsi sur les moyens dont dispose le gouvernement sud-coréen pour faire face aux représailles économiques de la Chine suite au déploiement du bouclier antimissile américain THAAD en Corée du Sud lors d’une interview accordée le 13 octobre à l’agence de presse Yonhap et à la chaîne d'information Yonhap News TV dans les bureaux à Séoul de Nexentech, un fabricant de pièces détachées automobiles dont il est membre du conseil d’administration. Il est à Séoul dans le cadre d’une tournée en Asie du Nord-Est (Chine et Japon).

L’ancien Premier ministre a rappelé les nombreux conflits diplomatico-commerciaux que la France a connus dans le passé lorsque ses relations avec les Etats-Unis ont été mises à l’épreuve pour son entrée sur le marché iranien et celles avec la Chine au sujet du Tibet. Malgré ces incidents, Paris maintient aujourd’hui de solides partenariats avec Pékin et Washington, a-t-il noté avant de mettre l’accent sur l’importance d’établir des dialogues stratégiques et durables.

A propos des menaces nucléaires et balistiques nord-coréens, il a prôné l’importance d’un front uni entre Washington et Pékin pour réaliser la dénucléarisation de la Corée du Nord.

Il est important de faire pression sur la Corée du Nord et favoriser le dialogue entre les Etats-Unis et la Chine pour qu’ils incitent Pyongyang à renoncer aux armes nucléaires en s’appuyant sur une position commune, a-t-il souligné.

Raffarin a en outre noté que la France, entretenant des liens de confiance avec la Chine et des relations amicales avec les Etats-Unis, pourrait contribuer à la dénucléarisation de la péninsule coréenne en faisant pression sur Pyongyang.

Il a également fait part de la solidarité du peuple français envers le peuple sud-coréen en disant que, s’il y a un risque de guerre (sur la péninsule coréenne), cela concerne tout le monde et que le peuple sud-coréen n’est pas isolé.

lsr@yna.co.kr

(FIN)