SNS Share
Article View Option

2016/11/25 09:39 KST

(Interview Yonhap) Des experts des droits de l'Homme cherchent à se rendre au Nord

Sara Hossain d'un groupe d’experts indépendants mandatés pour chercher des moyens de punir les auteurs des violations des droits de l’Homme en Corée du Nord
Sara Hossain d'un groupe d’experts indépendants mandatés pour chercher des moyens de punir les auteurs des violations des droits de l’Homme en Corée du Nord

SEOUL, 25 nov. (Yonhap) -- L'avocate Sara Hossain du groupe d’experts indépendants mandatés pour chercher des moyens de punir les auteurs des violations des droits de l’Homme en Corée du Nord a déclaré qu'elle attend une réponse de Pyongyang suite à la demande du groupe de se rendre au Nord.

«Nous demandons à effectuer une visite en Corée du Nord depuis notre nomination en contactant les autorités nord-coréennes et nous exigerons cela sans arrêt», a déclaré Hossain, actuellement en Corée du Sud, lors d'une interview accordée à l'agence de presse Yonhap au bureau onusien sur les droits de l'Homme en Corée du Nord, dans le centre de Séoul.

«Nous souhaitons écouter les opinions de la Corée du Nord (sur les violations des droits de l'Homme) lors d’une visite au Nord», a-t-elle déclaré. «Nous voulons connaître le processus existant au Nord, la structure juridique du Nord et la façon de l'appliquer.»

Hossain a été nommée en septembre avec Sonja Biserko dans ce groupe. Il a été créé en septembre pour soutenir le rapporteur spécial de l'ONU sur les droits de l’Homme en Corée du Nord, Tomas Ojea Quintana.

Le groupe fournira des résultats dans un rapport que Quintana devrait soumettre à la fin du mois de mars 2017. Elle accompagne le rapporteur spécial pour sa visite à Séoul.

L'avocate bangladaise a déclaré que la priorité de son mandat de six mois est d'examiner les «approches appropriées» et les «mécanismes pratiques» pour tenir ceux qui sont impliqués dans les crimes contre l'humanité pour responsables.

L'avocate a indiqué que le groupe consultera des experts de divers domaines, dont des spécialistes juridiques, des membres d’organisations de la société civile et même des victimes qui ont subi des violations de droits humains.

Elle a noté que les droits de l'Homme sont «universels» que toute personne, dont les Nord-Coréens, souhaite énormément. «Tout le monde doit bénéficier des droits humains fondamentaux et la dignité de tout le monde doit être respectée.»

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)