SNS Share
Article View Option

2016/11/15 10:55 KST

(Interview Yonhap) Luis González, PDG de Prensa Latina, souhaite que Trump poursuive l’initiative d'Obama

Le président de l’agence cubaine Prensa Latina (PL), Luis Enrique González Acosta, lors d'une interview accordée à l'agence Yonhap à Séoul, le 14 novembre 2016
Président de Prensa Latina

Le président de l’agence cubaine Prensa Latina (PL), Luis Enrique González Acosta, lors d'une interview accordée à l'agence Yonhap à Séoul, le 14 novembre 2016

SEOUL, 15 nov. (Yonhap) -- Le président de l’agence cubaine Prensa Latina (PL), Luis Enrique González Acosta, en visite à l’agence de presse Yonhap à Séoul ce lundi pour la signature d’un accord d’échanges de dépêches, a dit espérer que l’initiative prise par Barack Obama soit poursuivie par l’administration Donald Trump à une question sur l’avenir des relations entre Cuba et les Etats-Unis après l’élection présidentielle américaine.

Interrogé à propos de l’impact sur Cuba de l’élection de Trump aux Etats-Unis, le PDG de PL a noté que «la campagne électorale est une chose, mais la réalité en est une autre». «Je pense qu’il y a eu des progrès très importants et positifs sous la présidence de Barack Obama et je souhaite que (Trump) donne une continuité à ce que le président Obama a commencé.»

Dans une interview accordée à l’agence Yonhap le jour de sa visite au siège de Yonhap, González a mis l’accent sur la gravité des blocus imposés par les Etats-Unis. Il a noté que «les Etats-Unis ont maintenu un blocus commercial et financier contre Cuba, qui a duré plus de 50 ans».

«Même Prensa Latina, dont le siège est à La Havane, a été victime du gel des fonds et de la fermeture des comptes bancaires», a-t-il ajouté. A ce propos, il a conclu que «le président Obama a pris des mesures [...] et maintenant nous devons voir ce que le président Trump va faire».

Le PDG de l'agence de presse latino-américaine Prensa Latina, Luis González, durant l'interview au siège de l'agence Yonhap, devenu un partenaire, le 14 novembre 2016
Luis González

Le PDG de l'agence de presse latino-américaine Prensa Latina, Luis González, durant l'interview au siège de l'agence Yonhap, devenu un partenaire, le 14 novembre 2016

Dans l’interview accordée à l’agence Yonhap, González a noté sur le sujet de l’utilité de l’accord d’échanges de dépêches entre les deux agences que «davantage, il est important de recevoir des informations sur ce qui se passe dans ce pays puisque la Corée du Sud est un pays très important dans cette région».

«En même temps, nous pensons qu’il est aussi important que l’agence de presse Yonhap reçoive des informations de l’Amérique latine à travers Prensa Latina», a-t-il dit en ajoutant que PL dispose de 57 ans d’expériences et ces échanges compléteront les informations des deux agences.

A la question de la normalisation des relations diplomatiques entre la Corée du Sud et Cuba, il a évité de parler de politique internationale mais a indiqué que «je peux dire que l’effet sur le terrain économique et commercial est positif. Il existe déjà de très bonnes relations. Cela pourrait être un tremplin pour de futures relations diplomatiques».

Luis González, le PDG de l'agence de presse cubaine Prensa Latina lors de l'interview accordée à Yonhap le 14 novembre 2016, à séoul
Entretien

Luis González, le PDG de l'agence de presse cubaine Prensa Latina lors de l'interview accordée à Yonhap le 14 novembre 2016, à séoul

Sans oublier de faire remarquer la beauté de son pays, il a confié que «Cuba est un pays très agréable pour passer des vacances», «les plages de sable fin, la mer», «les villes apprêtées et historiques», «je pense que les Sud-Coréens doivent connaître la réalité cubaine et les possibilités pour passer de bonnes vacances».

La Corée du Sud n’a pas encore normalisé ses relations diplomatiques avec La Havane alors que son chef de la diplomatie, Yun Byung-se, s’y est rendu en juin dernier pour passer un message en vue de rétablir des relations diplomatiques. Par contre, la Corée du Nord maintient des relations diplomatiques avec Cuba depuis 1960.

L’agence de presse latino-américaine PL a été fondée six mois après le début de la révolution cubaine en 1959 et depuis fournit des dépêches à tous les médias cubains. Son service mondial produit 400 dépêches par jour en six langues, dont l’espagnol, l’anglais, l’italien, le russe et le turc en plus de ses 17 sites Web de diffusion de dépêches et d’informations sous différents supports et des sites en langues étrangères incluant le français.

jhoh@yna.co.kr

(FIN)