SNS Share
Article View Option

2016/09/02 11:44 KST

(Interview Yonhap) Londres cherchera plus d'échanges dans les services avec le futur ALE

L'ambassadeur britannique en Corée du Sud, Charles Hay

SEOUL, 02 sept. (Yonhap) -- Le Royaume-Uni souhaite accroître ses échanges dans le secteur des services avec le nouvel accord de libre-échange qu'il cherchera à conclure avec la Corée du Sud après avoir achevé son processus de sortie de l'Union européenne (UE), a fait savoir ce vendredi l'ambassadeur britannique en Corée du Sud, Charles Hay.

Hay a également appelé dans une interview récente accordée à Yonhap News TV, la chaîne d’information en continu de l’agence de presse Yonhap, à plus d'efforts pour réguler le marché financier sud-coréen conformément aux standards internationaux.

«Tandis que l'ALE actuel (avec l’UE) est très profond et large, en particulier concernant les biens et le commerce de biens, je pense que nous pouvons faire plus dans les services», a dit l'ambassadeur. «Le Royaume-Uni est très fort dans le secteur des services. L'ALE actuel n'est pas très fort dans les services. Et dans le futur, j'aimerais bien voir une extension du commerce dans les services entre la Grande-Bretagne et la Corée. En particulier, par exemple, dans les services juridiques», a-t-il ajouté.

Hay a indiqué que la Corée a également beaucoup d'avantages dans l'industrie des services financiers, en citant la main-d'œuvre bien éduquée et les infrastructures TIC bien établies même s’il y a des choses à faire.

«Une façon est d'essayer d'amener les régulations conformément aux régulations financières internationales, mais l’autre chose est que le secteur financier en croissance n'est pas tout sur le marché financier. C'est sur le marché des services au sens plus large», a-t-il dit.

En juin, les Britanniques ont voté pour la sortie de l'UE (Brexit) dans un référendum, devenant les premiers à se prononcer pour l’abandon du bloc économique formé de 28 pays. Une fois le Royaume-Uni aura quitté l'UE, l'ALE entre la Corée du Sud et l'UE ne sera plus appliqué avec ce pays. Juste après que la décision du Brexit a été annoncée, le gouvernement sud-coréen a dit qu'il cherchera un nouvel ALE avec le Royaume-Uni le plus tôt possible.

«Je suis très encouragé après avoir vu que lorsque la décision du Brexit a été prise, le gouvernement sud-coréen a dit rapidement qu'il souhaite négocier un nouvel accord avec le Royaume-Uni pour maintenir le niveau excellent de commerce que nous avons actuellement entre nos deux pays», a dit l'ambassadeur.

Sur l'économie coréenne, Hay a répondu que ses perspectives sont «bonnes», en citant son excédent commercial, le produit intérieur brut (PIB) croissant et le relèvement de la note souveraine par l'agence de notation américaine Standard & Poor's (S&P).

Hay a souligné que le Royaume-Uni a des fondamentaux économiques solides, avec un taux d'emploi relativement élevé, une faible dette et une croissance économique continue. «Je crois fermement que le Royaume-Uni restera comme un bon endroit pour avoir des activités pour les entreprises coréennes et d'autres pays.»

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)