SNS Share
Article View Option

2012/08/23 13:55 KST

(Interview Yonhap) La vice-ministre des Affaires étrangères chinoise souligne la nécessité de garantir la sécurité du Nord

La vice-ministre des Affaires étrangères chinoise Fu Ying ⓒ Ministère des Affaires étrangères chinois
PEKIN, 23 août (Yonhap) -- La vice-ministre des Affaires étrangères chinoise Fu Ying a prôné ce jeudi la garantie de la sécurité de la Corée du Nord pour résoudre fondamentalement les problèmes liés à la péninsule coréenne.

  
«D’un point de vue global, le problème de la sécurité est au cœur de la politique dans la péninsule coréenne», a déclaré Fu dans une interview écrite accordée à l’agence de presse Yonhap à l’occasion du 20e anniversaire des relations entre la Corée du Sud et la Chine, en précisant que «la sécurité signifie ici la sécurité commune de tous les pays de l’Asie du Nord-Est, incluant la Corée du Nord».

  
Les propos de Fu interviennent dans un contexte d’impasse prolongée des pourparlers à six et pourraient être interprétés comme un appel à des mesures actives de la part des Etats-Unis et d’autres pays concernés pour la reprise des négociations multilatérales. La Corée du Nord maintient sa position qui appelle à résoudre d'abord les relations américano-nord-coréennes avant de traiter son programme nucléaire.

  
«La situation politique de la péninsule coréenne est toujours compliquée et délicate et il y a donc de nombreuses incertitudes», a noté la vice-ministre en charge des affaires de l’Asie, tout en faisant part de son souhait de voir toutes les parties concernées «faire preuve de calme et de retenue, continuer le dialogue et s’abstenir de prendre des actions susceptibles d’envenimer les conflits».

  
Elle a par ailleurs réaffirmé la position de la Chine qui considère les pourparlers à six comme un système efficace pour dénucléariser la péninsule coréenne et garantir la stabilité de l’Asie du Nord-Est.

  
En outre, Fu a décrit la Corée du Sud et la Chine comme des «pays voisins et amis étroitement liés» en évaluant que les relations bilatérales ont réalisé des progrès rapides au cours de ces deux dernières décennies.

  
A propos de l’accord de libre-échange (ALE) que les deux pays sont en train de négocier, elle a fait part de son optimisme en affirmant que la construction d’une zone commerciale de haut niveau profiterait aux peuples des deux pays.

  
«La Chine et la Corée du Sud ne peuvent éviter de faire face à des divergences de vue en raison de leurs systèmes et situations différents», a également fait remarquer la vice-ministre chinoise, tout en soulignant que les deux pays doivent s’efforcer de résoudre les problèmes de manière raisonnable et à des moments opportuns pour maintenir intacte la confiance mutuelle.

   lsr@yna.co.kr
(FIN)