2018/10/08 09:20 KST

Article View Option

Kim Jong-un invite des inspecteurs à venir sur le site nucléaire de Punggye-ri

Le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo rencontre le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un le dimanche 7 octobre 2018 à Pyongyang. (Capture du compte Twitter du président américain Donald Trump)
Pompeo rencontre Kim Jong-un

Le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo rencontre le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un le dimanche 7 octobre 2018 à Pyongyang. (Capture du compte Twitter du président américain Donald Trump)

WASHINGTON, 07 oct. (Yonhap) -- Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un a invité des inspecteurs étrangers à visiter le site d'essais nucléaires de Punggye-ri pour confirmer son démantèlement de manière irréversible, a fait savoir dimanche la porte-parole du département d'Etat des Etats-Unis, Heather Nauert.

Kim a formulé cette proposition lors d'une réunion avec le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo qui a effectué le même jour une visite à Pyongyang, a précisé la porte-parole dans un communiqué de presse.

«Le secrétaire d'Etat Michael R. Pompeo a tenu des discussions productives avec le président (de la Commission des affaires de l'Etat du Nord) Kim Jong-un à Pyongyang dimanche», a déclaré Nauert en ajoutant qu'ils ont abordé «quatre éléments figurant dans le communiqué conjoint du sommet Etats-Unis-RPDC signé par le président (Donald) Trump et le président Kim». La RPDC est le sigle du nom officiel de la Corée du Nord, République populaire démocratique de Corée.

Les quatre points de l'accord du sommet de Singapour sont l'établissement de nouvelles relations entre Washington et Pyongyang, la construction d'un régime de paix durable et stable sur la péninsule coréenne, la réaffirmation de la déclaration de Panmunjom, c'est-à-dire l'engagement de la RPDC à œuvrer pour une dénucléarisation complète de la péninsule coréenne, et le rapatriement des restes de soldats américains morts durant la guerre de Corée (1950-1953).

Pompeo et Kim sont aussi convenus d'«ordonner à leurs équipes de travail respectives de se rencontrer bientôt pour intensifier les discussions sur les principaux sujets en suspens en vue de mettre en œuvre le communiqué conjoint du sommet de Singapour», selon Nauert.

En outre, la porte-parole a indiqué qu'ils ont également discuté du deuxième sommet à venir entre Trump et Kim et examiné les options pour le lieu et la date de la prochaine rencontre.

Elle a aussi précisé que Pompeo a été accompagné de l'émissaire spécial Stephen Biegun et le dirigeant nord-coréen de Kim Yo-jong, première vice-directrice du Comité central du Parti du travail, lors de la réunion.

La porte-parole a conclu le communiqué en disant que le président Trump espère continuer à construire la confiance établie avec le président Kim à Singapour et le rencontrer à nouveau bientôt.

Après sa visite à Pyongyang, Pompeo s'est rendu directement en Corée du Sud pour présenter les résultats de sa réunion avec Kim au président Moon Jae-in et à la ministre des Affaires étrangères Kang Kyung-wha.

«Comme le président Trump l'a dit, il y a beaucoup de pas à faire sur le chemin et nous en avons fait un aujourd'hui, c'était un nouveau pas en avant», a estimé Pompeo à propos de sa visite au Nord au début de la rencontre avec Moon.

A l'issue de la réunion entre Pompeo et Kang, le ministère sud-coréen des Affaires étrangères a déclaré qu'ils sont convenus de «continuer à travailler étroitement ensemble pour développer les relations Etats-Unis-Corée du Nord à la manière du deuxième sommet entre les deux pays et pour réaliser des progrès concrets dans la dénucléarisation et l'établissement d'un régime de paix en se basant sur les résultats de cette visite du secrétaire d'Etat Pompeo en Corée du Nord».

lsr@yna.co.kr

(FIN)