Le Conseil de sécurité de l'ONU veut faciliter les aides humanitaires au Nord

2018/08/07 09:33 KST

Article View Option

Le Conseil de sécurité de l'ONU veut faciliter les aides humanitaires au Nord

WASHINGTON, 06 août (Yonhap) -- Le Conseil de sécurité des Nations unies (ONU) a adopté ce lundi des lignes directrices pour faciliter l’acheminement de l’aide humanitaire vers la Corée du Nord dans un contexte de sanctions sévères prises à l’encontre de l’Etat communiste, ont rapporté lundi des agences de presse.

Les directives avaient été proposées par les Etats-Unis le mois dernier alors que des groupes d’aide internationaux se plaignaient d’obstacles bureaucratiques causés par les sanctions contre le développement d’armes nucléaires et de missiles balistiques de la Corée du Nord, a rapporté l’Agence France-Presse (AFP).

Le comité du Conseil de sécurité qui surveille les sanctions contre la Corée du Nord a indiqué qu’aucun des 15 pays membres du Conseil ne s’est opposé au plan, qui sera envoyé à tous les 193 pays membres de l’ONU, selon Associated Press (AP).

En Corée du Nord, la moitié de la population, près de 10 millions de personnes, sont mal nourries, selon les Etats-Unis. Le pays subit également un manque de fournitures médicales.

Les lignes directrices visent à accélérer le processus d’obtention d’exemptions des sanctions auprès du comité pour fournir des aides humanitaires au Nord. Elles recommandent aux gouvernements et aux organisations humanitaires de soumettre les demandes dans une lettre en 10 points, dont une description des produits à livrer et l’assurance que les produits seront utilisés comme prévu initialement.

«Nous sommes ravis que le Conseil de sécurité ait donné son approbation aux nouvelles directives et nous espérons qu’elles fournissent une explication claire sur la livraison de l’assistance humanitaire au peuple nord-coréen sans violer les sanctions», a dit Lise Gregoire-van Haaren, l’ambassadeur adjointe des Pays-Bas à l’ONU, citée par les rapports. «Notre objectif ultime est la dénucléarisation de la péninsule coréenne et les sanctions sont très importantes pour cet objectif», a-t-elle ajouté.

Les Pays-Bas président actuellement le comité des sanctions.

Les sanctions adoptées l’année dernière contre la Corée du Nord permettent la livraison d’aides humanitaires mais imposent des restrictions sévères aux importations de carburant et aux exportations de produits et de main-d’œuvre qui génèrent des revenus pour le programme d’armes de destruction massive du régime.

Les Etats-Unis maintiennent la position que toutes les sanctions contre la Corée du Nord doivent être maintenues jusqu’au démantèlement complet de son programme nucléaire, un engagement pris par le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un lors de son sommet historique avec le président américain Donald Trump en juin.

kimsy@yna.co.kr

(FIN)