2018/05/14 13:56 KST

Article View Option

Séoul et Pékin devront aider à mettre en place une banque stratégique si le Nord ouvre son économie

SEOUL, 14 mai (Yonhap) -- La Corée du Sud et la Chine doivent soutenir la création d’une banque stratégique nord-coréenne si Pyongyang accepte de renoncer à ses armes nucléaires et d'ouvrir son économie au monde extérieur, selon un rapport publié aujourd’hui.

Le leader nord-coréen Kim Jong-un a exprimé le souhait de voir la «dénucléarisation complète» de la péninsule coréenne, Kim et le président américain Donald Trump devant tenir un sommet sans précédent à Singapour le mois prochain.

Le compte-rendu, publié par le Service de supervision financière (FSS) sud-coréen, a déclaré que Séoul et Pékin devaient investir conjointement dans une banque stratégique en Corée du Nord afin d’aider Pyongyang à lever des fonds pour des projets de développement.

La banque centrale nord-coréenne.
La banque centrale nord-coréenne.

Selon le rapport, il n'y aurait pas de banque commerciale ou stratégique en Corée du Nord et la banque centrale du Nord jouait jusqu’à maintenant ce rôle.

Si la Chine, le plus grand partenaire commercial de la Corée du Nord, s'associe à la mise en place d'une banque stratégique à Pyongyang, cela réduira au minimum les risques d'investissement, indique le document.

Le rapport a également suggéré que la Corée du Sud ouvre une succursale d'une banque commerciale en Corée du Nord ou que les deux parties établissent une banque commerciale commune.

Dimanche, le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo a déclaré sur Fox News que Washington avait proposé d'autoriser le secteur privé américain à investir en Corée du Nord si cette dernière accepte de démanteler complètement son programme d'armement nucléaire. «Ce seront les Américains qui viendront (les Américains du secteur privé, pas les contribuables américains), les Américains du secteur privé qui aideront à construire le réseau énergétique. Ils ont besoin d'énormes quantités d'électricité en Corée du Nord.»

Pourtant, certains commentaires de Pompeo semblent indiquer que les deux parties restent éloignées sur la façon de résoudre les problèmes concernant le programme d'armes nucléaires de la Corée du Nord.

lp@yna.co.kr

(FIN)