2018/05/11 17:44 KST

Article View Option

Trump pourrait faire preuve de flexibilité concernant la date butoir de la dénucléarisation

SEOUL, 11 mai (Yonhap) -- Le président américain Donald Trump semble prêt à faire preuve de flexibilité sur le calendrier de la dénucléarisation pour parvenir à un accord avec la Corée du Nord lors de son prochain sommet le 12 juin à Singapour avec le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un, a estimé ce vendredi Jun Bong-geun, chef de la sécurité et des études sur l'unification à l'Académie nationale diplomatique de Corée.

Trump semble penser que parvenir à un accord et à la dénucléarisation de la Corée du Nord est plus important que de fixer une date butoir serrée pour la dénucléarisation, a dit Jun.

Débarrasser la Corée du Nord de son programme nucléaire devrait «prendre très longtemps» malgré le désir de célérité de l'administration américaine. Les officiels américains ont dit vouloir voir des progrès significatifs dans les six à douze mois et un résultat final avant la prochaine élection présidentielle américaine, en novembre 2020.

Selon Jun, il pourrait y avoir un «compromis» entre Trump et Kim concernant la feuille de route de la dénucléarisation afin d'arriver à un accord global.

Photomontage
Photomontage

Kim a «grandement apprécié que le président américain a montré un grand intérêt à régler le problème par le dialogue», a rapporté l'Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA) lors de la visite à Pyongyang du secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo.

Bien que les Etats-Unis pourraient faire preuve de flexibilité quant au calendrier de la dénucléarisation, ils devraient rester fermes sur l'objectif d'une dénucléarisation complète, vérifiable et irréversible.

«De bonnes choses peuvent arriver», a dit le président après la libération des trois Américains qui étaient détenus en Corée du Nord. Le secrétaire à la Défense Jim Mattis pense lui qu' «il y a des raisons de penser que ces discussions (le sommet) pourront être productives.»

Le point délicat des négociations sera l'envergure des inspections et de la vérification, a noté Jun. Les Etats-Unis chercheront probablement à obtenir le droit à des inspections «illimitées» du stock d'armes nucléaires et des installations nord-coréennes tandis que Pyongyang cherchera à permettre uniquement un contrôle ou une supervision du gel ou de la fermeture de ses activités nucléaires, a-t-il ajouté.

mathieu@yna.co.kr

(FIN)