2018/05/11 02:06 KST

Article View Option

(2e LD) Le sommet Trump-Kim aura lieu le 12 juin à Singapour

WASHINGTON, 10 mai (Yonhap) -- Le président américain Donald Trump a annoncé ce jeudi que son sommet avec le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un se tiendrait le 12 juin dans la cité-Etat de Singapour.

«La rencontre très attendue entre Kim Jong Un et moi-même se déroulera à Singapour le 12 juin», a twitté Trump. «Nous essaierons ensemble d'en faire un moment très spécial pour la Paix mondiale !»

Le tweet du président américain Donald Trump annonçant la tenue le 12 juin à Singapour de sa réunion avec le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un
Annonce sur Twitter

Le tweet du président américain Donald Trump annonçant la tenue le 12 juin à Singapour de sa réunion avec le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un

Le tweet de Trump est survenu seulement quelques heures après le rapatriement de trois Américains qui étaient détenus en Corée du Nord.

Leur libération a ouvert la voie à l'annonce du sommet prochain, le premier entre un président américain et un leader nord-coréen dans l'histoire.

Trump et Kim parleront probablement du démantèlement du programme d'armes nucléaires de Pyongyang.

L'objectif du premier est la «dénucléarisation complète, vérifiable et irréversible» de la Corée du Nord. Kim a répété ces derniers temps son intention d'aller dans ce sens, sans pour autant donner de détails sur le processus.

Le sommet, d'ores et déjà historique, fera suite à une série de rencontres entre leader nord-coréen, président sud-coréen Moon Jae-in et président chinois Xi Jinping.

Des efforts diplomatiques avaient commencé à être déployés après que Kim a tendu la main au Sud en proposant le 1er janvier dernier une participation de son pays aux Jeux olympiques d'hiver de PyeongChang, le mois suivant.

Les tensions étaient pourtant montées à leur paroxysme l'année dernière lorsque Trump et Kim ont échangé des menaces de guerre et des insultes personnelles consécutivement à des essais nucléaires et de missiles balistiques intercontinentaux du Nord qui ont conduit au renforcement des sanctions internationales contre le régime communiste.

Le secrétaire d'Etat américain, Mike Pompeo, s'est rendu à Pyongyang mardi pour mettre au point les derniers détails du sommet. Il a rencontré Kim pour la deuxième fois après une réunion le mois passé.

Kim a ordonné la libération des trois citoyens américains d'origine coréenne, qui avaient été jugés coupables d'espionnage et d'«actes hostiles» envers le régime. Pompeo est rentré avec eux aux Etats-Unis. Ils ont été accueillis jeudi, en pleine nuit, par Trump et la Première dame à la base aérienne d'Andrews, près de Washington.

A Séoul, la présidence sud-coréenne, Cheong Wa Dae, a salué l'annonce de la rencontre sans précédent. «Nous espérons que ce sommet apportera avec succès la dénucléarisation et la paix durable sur la péninsule coréenne», a écrit Kim Eui-kyeom, le porte-parole du palais présidentiel, dans un texto envoyé à des journalistes.

Le 22 mai, Moon effectuera une visite à la Maison-Blanche pour s'assurer de la bonne coordination des positions des deux pays alliés à l'approche du très attendu sommet Etats-Unis-Corée du Nord.

xb@yna.co.kr

(FIN)