2018/03/11 15:00 KST

Article View Option

Mesures de sauvegarde américaines : la rupture des négociations oblige Séoul à porter le différend devant l'OMC

SEOUL, 11 mars (Yonhap) -- Le rupture des négociations destinées à trouver une solution aux mesures de sauvegarde américaines contre les lave-linges et panneaux solaires importés obligera la Corée du Sud à porter le conflit commercial devant l’Organisation mondiale du commerce (OMC), a fait savoir ce dimanche le ministère du Commerce, de l’Industrie et de l’Energie.

Les négociations bilatérales n’ont pas pu aboutir à une conclusion satisfaisante, forçant Séoul à saisir l’organe du commerce mondial. Le ministère a noté que le gouvernement avait clairement déclaré en amont qu’une telle action serait prise en cas de refus de la part des Etats-Unis de revoir leur projet ou d’offrir des compensations adéquates aux entreprises coréennes affectées.

Le ministère a expliqué que, selon le décret signé par le président Donald Trump le 23 janvier dernier, Washington peut entamer des négociations avec d’autres membres de l’OMC qui pourraient conduire à une réduction ou à des ajustements des mesures restrictives commerciales et que tout accord sur les éventuels changements sera annoncé le 4 mars.

Suite à cet échec, la Corée du Sud a désormais le choix de prendre des mesures de représailles en arrêtant d’appliquer ses propres concessions tarifaires sur certains produits américains. De telles actions peuvent être prises pendant trois ans à moins qu’un pays n'obtienne gain de cause à l’OMC.

Dans le cadre de ces mesures de sauvegarde, des droits de douane de 20% s’appliqueront sur les premiers 1,2 million de lave-linges de grande taille à usage domestique importés et de 50% sur les unités dépassant ce quota. Un droit de douane de 30% sera également imposé sur les cellules et modules solaires de plus de 2,5 gigawatts importés la première année.

lsr@yna.co.kr

(FIN)