2018/03/08 11:33 KST

Article View Option

Les envoyés spéciaux de Moon ont pris la direction des Etats-Unis

Chung Eui-yong, chef du Bureau de la sécurité nationale de Cheong Wa Dae (à gauche), et Suh Hoon, directeur du Service national du renseignement (NIS), répondent à des questions de journalistes le jeudi 8 mars 2018 à leur arrivée à l'aéroport international d'Incheon pour se diriger vers les Etats-Unis, afin de transmettre le message du dirigeant nord-coréen Kim Jong-un à la Maison-Blanche. </p><p>(Yonhap) </p><p>(FIN)
Vers les Etats-Unis

Chung Eui-yong, chef du Bureau de la sécurité nationale de Cheong Wa Dae (à gauche), et Suh Hoon, directeur du Service national du renseignement (NIS), répondent à des questions de journalistes le jeudi 8 mars 2018 à leur arrivée à l'aéroport international d'Incheon pour se diriger vers les Etats-Unis, afin de transmettre le message du dirigeant nord-coréen Kim Jong-un à la Maison-Blanche.

(Yonhap)

(FIN)

SEOUL, 08 mars (Yonhap) -- Le haut conseiller à la sécurité nationale du président Moon Jae-in a quitté Séoul pour se diriger vers les Etats-Unis ce jeudi afin de présenter les résultats de sa récente visite en Corée du Nord qui a vu des concessions «exceptionnelles» de la part de l’Etat communiste, notamment un sommet intercoréen.

La Corée du Nord est prête à suspendre toutes les provocations militaires, dont les essais nucléaires et les tirs de missiles balistiques, tant que le dialogue Etats-Unis-Nord sera en cours, a déclaré Kim Jong-un, cité par Chung Eui-yong, à la tête du Bureau de la sécurité nationale de Cheong Wa Dae.

Chung effectuera une visite de trois jours à Washington afin d’expliquer directement les résultats de sa visite à Pyongyang à des hauts officiels américains, a précisé un responsable du bureau présidentiel Cheong Wa Dae à des journalistes.

Parmi les hauts officiels américains devraient figurer Herbert McMaster, le conseiller américain à la sécurité nationale, et Rex Tillerson, le secrétaire d’Etat.

Washington et Pyongyang ont tous les deux exprimé leur volonté d’avoir un dialogue mais les Etats-Unis semblent encore sceptiques sur l’intention de la Corée du Nord.

A la suite de la visite de deux jours des envoyés spéciaux de Moon dans l’Etat communiste, le président américain Donald Trump a dit que le Nord semblait «sincère».

Durant la réunion sans précédent, Kim Jong-un a affirmé que son pays était prêt à la dénucléarisation en échange d’une garantie de sécurité.

Chung a annoncé être en possession d’un message additionnel du Nord pour les Etats-Unis.

Parmi les envoyés spéciaux de Moon figure Suh Hoon, le directeur du Service national du renseignement (NIS). Suh a également pris la direction des Etats-Unis ce jeudi, selon l’officiel de Cheong Wa Dae.

Chung et Suh se rendront plus tard en Chine, au Japon et en Russie pour en faire de même.

Ces trois pays, avec les Etats-Unis, participent aux pourparlers à six sur la dénucléarisation de la Corée du Nord, aux côtés des deux Corées. Ces pourparlers sont à l’arrêt depuis 2008.

kimsy@yna.co.kr

(FIN)