2018/02/02 14:05 KST

Article View Option

L’aide publique au développement de la Corée du Sud sera menée selon les objectifs de l’ONU

SEOUL, 02 jan. (Yonhap) -- La Corée du Sud fournira son aide publique au développement (APD) de manière à ce qu’elle contribue à la réalisation des Objectifs de développement durable (ODD), le programme pour le développement économique et social pour 2030 des Nations unies, a annoncé aujourd’hui l'Agence coréenne de coopération internationale (KOICA).

«La KOICA prévoit d'intensifier les projets d'APD dans des domaines tels que l'égalité des sexes, les droits de l'Homme, la paix, la démocratie, la gouvernance, l'environnement et le changement climatique», a indiqué l’agence en annonçant un plan de réforme en 10 points.

«Ce sont des valeurs auxquelles la communauté internationale accorde une attention particulière, ayant été désignées comme faisant partie des ODD», a déclaré la KOICA. «Nous prévoyons de formuler une nouvelle stratégie et une structure organisationnelle qui assurent une coopération efficace au développement.»

La KOICA créera également une plate-forme en ligne pour partager des informations sur les programmes d'APD de la Corée du Sud. Elle aura pour but de contribuer à accroître l'efficacité et la cohérence des programmes d'APD sud-coréens qui sont actuellement exécutés non seulement par la KOICA et le ministère des Finances mais aussi par 39 autres organismes gouvernementaux.

Avec sa nouvelle plate-forme, la KOICA prévoit de mettre en place un réseau pour partager les informations et les connaissances sur l'aide au développement avec d'autres organes gouvernementales et régionales en charge des programmes d'APD, a-t-il ajouté.

«Par-dessus tout, la KOICA s'efforcera de restaurer la confiance du public et de renforcer la responsabilité de la sélection et de l'évaluation des programmes d'APD», a déclaré l'agence.

Le plan de réforme a été annoncé après que la KOICA a été critiquée pour ses anciens programmes d'aide alimentaire et culturelle à l’Afrique embourbés dans un scandale de trafic d'influence qui a conduit à la destitution de l'ancienne présidente Park Geun-hye.

lp@yna.co.kr

(FIN)