2018/01/08 21:41 KST

Article View Option

(LEAD) Un haut officiel des EAU à Séoul dans un climat de dégradation présumée des relations

SEOUL, 08 jan. (Yonhap) -- Le chef des Autorités des affaires exécutives d’Abou Dhabi, Khaldoon Khalifa Al Mubarak, est arrivé à Séoul pour une visite qui pourrait répondre aux allégations selon lesquelles le secrétaire général présidentiel Im Jong-seok s'est rendu aux Emirats arabes unis (EAU) le mois dernier pour tenter de résoudre de manière secrète un différend entre les deux pays.

Al Mubarak est l’un des officiels émiriens qui ont assisté à la réunion entre Im et le prince héritier Mohammed ben Zayed Al Nahyane le 10 décembre.

A l'époque, le bureau présidentiel avait déclaré qu’Im s'est rendu aux EAU et au Liban pour rendre visite aux troupes sud-coréennes stationnées dans ces pays. Mais après le voyage, le principal parti d'opposition, le Parti Liberté Corée (PLC), a prétendu que le vrai but de la visite était de résoudre un désaccord avec les EAU.

Le parti a soulevé plusieurs possibilités, dont des suspicions selon lesquelles le voyage d’Im visait à calmer les inquiétudes des EAU sur la politique d’abandon du nucléaire du président Moon Jae-in et sur son impact possible sur l'accord de 2009 pour construire et gérer des réacteurs nucléaires dans le pays du Moyen-Orient.

Le président de l'Assemblée nationale Chung Sye-kyun (à droite) en réunion avec le chef des Autorités des affaires exécutives d’Abou Dhabi, Khaldoon Khalifa Al Mubarak ce lundi 8 janvier 2018 à Séoul.
Le président de l'Assemblée nationale Chung Sye-kyun (à droite) en réunion avec le chef des Autorités des affaires exécutives d’Abou Dhabi, Khaldoon Khalifa Al Mubarak ce lundi 8 janvier 2018 à Séoul.

Le PLC a également allégué que la visite d’Im pourrait avoir été une réponse aux plaintes des EAU sur la tentative rapportée de Séoul de réduire la présence de ses troupes dans le pays ou de réviser «en secret» les accords militaires mutuels signés sous les administrations précédentes. Le bureau présidentiel a rejeté ces suspicions.

Peu après son arrivée, Al Mubarak s'est entretenu à huis clos pendant 30 minutes avec le président de l'Assemblée nationale Chung Sye-kyun. Il aurait dit pendant la rencontre vouloir voir se développer les relations entre les deux pays.

Al Mubarak devrait aussi rencontrer Im et pourrait également rendre une visite de courtoisie au président Moon Jae-in.

Il devrait par ailleurs organiser une éventuelle visite de Moon aux EAU. Durant un entretien téléphonique en juin, Moon avait dit au prince héritier qu'il souhaitait assister à la cérémonie qui marquera l'achèvement dans le pays d'un réacteur nucléaire construit par la Corée du Sud.

En tant que président d'Emirates Nuclear Energy Corp., il devrait également rencontrer des chefs d’entreprises sud-coréennes, notamment du secteur des énergies. Selon des sources du secteur, Al Mubarak aurait discuté avec Chey Tae-won du groupe SK, le troisième conglomérat du pays.

rainmaker0220@yna.co.kr

mathieu@yna.co.kr

(FIN)