2018/01/05 09:51 KST

Article View Option

Moon et Trump d'accord pour reporter les exercices militaires conjoints à après les JO

Le président Moon Jae-in s’entretient par téléphone avec le président américain Donald Trump le jeudi 4 janvier 2018 depuis Cheong Wa Dae. © Cheong Wa Dae
Coup de fil avec Trump

Le président Moon Jae-in s’entretient par téléphone avec le président américain Donald Trump le jeudi 4 janvier 2018 depuis Cheong Wa Dae. © Cheong Wa Dae

SEOUL, 05 jan. (Yonhap) -- Le président Moon Jae-in et son homologue américain Donald Trump se sont mis d’accord jeudi pour reporter les exercices militaires conjoints annuels à après les Jeux olympiques d’hiver qui se tiendront le mois prochain en Corée du Sud.

L’accord a été trouvé au cours d’un entretien téléphonique entre les deux dirigeants, selon le bureau présidentiel Cheong Wa Dae. Cette entente provisoire avait été initiée par le président sud-coréen.

«Je suis persuadé que cela aidera grandement à assurer le succès des Jeux olympiques d’hiver de PyeongChang si vous pouvez exprimer votre intention de reporter les exercices militaires conjoints Corée du Sud-Etats-Unis à après les Jeux olympiques dans le cas où le Nord ne procède pas à de nouvelles provocations», a dit Moon à son homologue américain, selon le bureau présidentiel.

Le président américain a été d’accord en notant que Moon pourrait dire à sa place à la Corée du Nord qu’il n’y aura pas d’exercices militaires au cours des JO, selon Cheong Wa Dae.

Lors d’un point de presse, la Maison-Blanche a confirmé que les dirigeants sont tombés d’accord pour éviter l'incompatibilité entre les JO et les exercices militaires de sorte à ce que les forces des Etats-Unis et de la république de Corée puissent se focaliser sur la garantie de la sécurité des Jeux.

Ils sont également convenus de poursuivre la campagne de pressions maximales contre la Corée du Nord dirigée par les Etats-Unis, incluant le renforcement des sanctions économiques et l’isolement diplomatique, et de «ne pas répéter les erreurs du passé».

La conversation téléphonique entre Moon et Trump a eu lieu le lendemain du rétablissement du canal de communication entre les deux Corées au village de la trêve de Panmunjom en prélude à la reprise envisagée du dialogue intercoréen après une suspension depuis décembre 2015.

Séoul a proposé l’année dernière d’organiser une réunion militaire et une réunion entre Croix-Rouge des deux pays afin de discuter des moyens d’apaiser les tensions et de questions humanitaires.

La Corée du Nord était restée muette à propos de cette proposition jusqu’à ce que son dirigeant Kim Jong-un ait fait part de la possibilité d’envoyer une délégation nord-coréenne aux JO d’hiver de PyeongChang dans son discours du Nouvel An. Il a de même proposé d’organiser une réunion intercoréenne en vue de discuter de l’éventuel déplacement de la délégation nord-coréenne.

Séoul a à son tour proposé la tenue de discussions mardi prochain. Le Nord n’a pas encore donné de réponse.

Moon a en outre noté que la reprise du dialogue intercoréen contribuerait aux efforts conjoints des alliés destinés à dénucléariser le Nord.

«Nous consulterons étroitement les Etats-Unis dans le processus de dialogue Sud-Nord et nous sommes confiants que le dialogue Sud-Nord aidera à créer un environnement favorable au dialogue entre les Etats-Unis et la Corée du Nord pour résoudre la question nucléaire nord-coréenne», a-t-il souligné, selon son bureau.

Trump a de son côté assuré que les Etats-Unis fourniraient toute aide nécessaire à l’organisation du dialogue intercoréen avant d’ajouter que son pays soutient Moon «à 100%», selon Cheong Wa Dae.

Afin d’aider à promouvoir les JO qui auront lieu du 9 au 25 février, Trump a également promis d’envoyer une délégation de haut niveau incluant des membres de sa famille, a-t-il ajouté.

lsr@yna.co.kr

(FIN)