2017/11/14 20:07 KST

Article View Option

Moon pour une conclusion des négociations sur le RCEP d'ici 2018

MANILLE, 14 nov. (Yonhap) -- Le président sud-coréen Moon Jae-in a appelé ce mardi à conclure les négociations sur l’accord de libre-échange régional connu sous le nom de Partenariat économique global régional (RCEP) d’ici la fin de l’année prochaine.

Au cours d'une réunion avec les dirigeants de 16 pays participant aux négociations sur le RCEP, le chef de l’Etat a aussi appelé à lutter contre le protectionnisme à l'échelle internationale.

«Le président Moon a souligné la hausse des risques globaux causée par une augmentation du protectionnisme et des incertitudes politiques et a noté que ces difficultés font qu'il est d'autant plus important que les pays affrontent le protectionnisme de manière active», selon Cheong Wa Dae, le bureau présidentiel.

Le président a assuré que le RCEP créera des emplois dans la région et servira de cadre à une coopération économique exhaustive et à la prospérité commune de la région Asie-Pacifique.

«Il a demandé à chacun des pays de faire preuve de flexibilité pour parvenir à un accord complet et de haut niveau afin que tous les pays participants puissent bénéficier de l'accord de libre-échange», selon le communiqué de presse du bureau présidentiel. «Il a exhorté les pays participants à s’activer pour conclure les négociations sur le RCEP d'ici la fin de l’année 2018.»

Seize pays participent actuellement au RCEP, dont les dix pays membres de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (Asean) ainsi que l'Australie, la Chine, l'Inde, le Japon et la Nouvelle-Zélande.

Jusqu'à présent, vingt séries de discussions ont eu lieu à ce sujet depuis juin 2013. Aucun progrès n'a pourtant été fait, malgré la tenue de neuf dialogues ministériels en plus des discussions officielles, a précisé le bureau présidentiel.

«Le gouvernement compte contribuer activement aux négociations en jouant le rôle de médiateur pour suggérer des compromis raisonnables tout en maximisant notre intérêt national, afin de parvenir dans un avenir proche à un accord qui soit exhaustif, de haut niveau et mutuellement bénéfique.»

S’il est signé, le RCEP sera l’un des plus grands accords de libre-échange régional, a ajouté Cheong Wa Dae.

En 2016, les 16 pays prenant part aux négociations comptaient pour la moitié de la population du globe, 32% du produit intérieur brut international et 29% du commerce mondial.

mathieu@yna.co.kr

(FIN)