2017/09/26 14:25 KST

Article View Option

(LEAD) La chef de la diplomatie exhorte le Nord à répondre à la proposition de dialogue

La ministre sud-coréenne des Affaires étrangères Kang Kyung-wha lors d'un forum organisé par le Centre d'études stratégiques et internationales (CSIS)
La ministre sud-coréenne des Affaires étrangères Kang Kyung-wha lors d'un forum organisé par le Centre d'études stratégiques et internationales (CSIS)

WASHINGTON/SEOUL, 25 sept. (Yonhap) -- La ministre sud-coréenne des Affaires étrangères Kang Kyung-wha a exhorté la Corée du Nord ce lundi à répondre à l'appel de son gouvernement pour un dialogue intercoréen afin d’atténuer les tensions.

Le régime communiste représente une menace croissante après avoir effectué un essai nucléaire et tiré des missiles balistiques. «Les efforts politiques et diplomatiques pour la dénucléarisation de la Corée du Nord et l’amélioration des relations Sud-Nord peuvent et doivent être poursuivies de manière mutuellement renforcée», a déclaré Kang lors d’un forum organisé par le Centre d'études stratégiques et internationales (CSIS) à Washington.

«A cet égard, nous exhortons à nouveau le Nord à répondre à nos propositions concrètes pour reprendre les contacts Sud-Nord et commencer à poser des pièces maîtresses pour la réconciliation intercoréenne et la paix durable sur la péninsule coréenne», a-t-elle dit.

L'administration Moon Jae-in s'est engagé à restaurer des liens avec le Nord. En juillet, le gouvernement a proposé de tenir des dialogues pour atténuer les tensions militaires et reprendre les réunions de familles séparées. Cependant, Pyongyang n'a pas répondu à ces propositions jusqu'à présent. Il y a toujours un espace pour la diplomatie, a déclaré Kang, mais «le temps presse».

Kang a accompagné le président Moon pour la 72e assemblée générale des Nations unies à New York la semaine dernière.

La chef de la diplomatie a également dit que le sujet nord-coréen est «le défi le plus difficile» auquel la Corée du Sud et les Etats-Unis font face actuellement, mais a souligné que le défi a rendu leur alliance «plus forte».

«En fait, l'alliance est plus solide que jamais et les liens entre nos deux pays n’ont jamais été si riches et si divers, si larges et si profonds», a-t-elle dit.

Avec les liens renforcés, Kang a noté que la contribution de la Corée du Sud à l'alliance a progressé et le pays paie un montant «significatif» du coût des troupes américaines stationnées en Corée.

«La contribution de la Corée à l'alliance a continué à progresser. La Corée dépense actuellement 2,4% du produit intérieur brut (PIB) pour la défense, en supportant un coût significatif du stationnement des forces américaines en Corée et en fournissant la part du lion pour le déménagement de Camp Humphreys, qui est la plus grande base militaire américaine à l'étranger.»

Kang a également promu les bénéfices mutuels de l'accord de libre-échange Corée du Sud-Etats-Unis (ALE KORUS) que les alliés ont appliqué en 2012, en disant que le traité a aidé les Etats-Unis à assurer une «forte présence» sur le marché de l'Asie du Nord-Est.

«L'ALE KORUS, le premier ALE des Etats-Unis dans la région, a permis aux entreprises américaines d’accéder plus facilement au marché coréen», a déclaré Kang. «L'ALE KORUS a été un accord gagnant-gagnant et a joué un rôle moteur pour une plus grande croissance et prospérité dans les deux pays.»

La ministre des Affaires étrangères a également rencontré un haut membre du sous-comité du Sénat sur les affaires de l'Asie de l'Est et du Pacifique, Edward Markey, pour discuter des moyens de résoudre le dossier nucléaire nord-coréen.

«Alors que la menace du Nord s'intensifie, il est plus important que jamais de répondre fermement aux provocations du Nord à travers une coordination étroite entre la Corée du Sud et les Etats-Unis tandis qu'en même temps, il faut gérer la situation de manière stable en gardant la tête froide», a déclaré Kang lors de la rencontre avec Markey. La ministre a demandé la coopération et le soutien des députés américains sur le sujet.

Le sénateur a noté que les sanctions et pressions seules ne sont pas suffisantes pour résoudre l'impasse nucléaire et a appelé à chercher un dialogue avec le Nord en collaboration avec le gouvernement de Séoul.

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)